Les Rêves de Mys

 

Partager le plaisir de découvrir, de créer, de rêver, de ces "petits riens" qui font nos vies et échanger idées, belles images et savoir-faire.

<novembre 2018>
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
3456789

Archives
octobre 2018 (5)
septembre 2018 (4)
août 2018 (10)
juillet 2018 (3)
juin 2018 (10)
mai 2018 (5)
avril 2018 (5)
mars 2018 (8)
février 2018 (5)
janvier 2018 (3)
décembre 2017 (8)
novembre 2017 (3)
octobre 2017 (9)
septembre 2017 (5)
août 2017 (6)
juillet 2017 (3)
juin 2017 (12)
mai 2017 (11)
avril 2017 (12)
mars 2017 (8)
février 2017 (6)
janvier 2017 (2)
décembre 2016 (9)
novembre 2016 (6)
octobre 2016 (2)
septembre 2016 (8)
août 2016 (12)
juillet 2016 (6)
juin 2016 (6)
mai 2016 (5)
avril 2016 (6)
mars 2016 (8)
février 2016 (8)
janvier 2016 (8)
décembre 2015 (6)
novembre 2015 (1)
octobre 2015 (10)
septembre 2015 (6)
août 2015 (8)
juillet 2015 (10)
juin 2015 (8)
mai 2015 (8)
avril 2015 (7)
mars 2015 (8)
février 2015 (6)
janvier 2015 (8)
décembre 2014 (9)
novembre 2014 (4)
octobre 2014 (7)
septembre 2014 (5)
août 2014 (10)
juillet 2014 (6)
juin 2014 (9)
mai 2014 (7)
avril 2014 (9)
mars 2014 (8)
février 2014 (7)
janvier 2014 (11)
décembre 2013 (9)
novembre 2013 (8)
octobre 2013 (5)
septembre 2013 (7)
août 2013 (8)
juillet 2013 (11)
juin 2013 (7)
mai 2013 (6)
avril 2013 (6)
mars 2013 (5)
février 2013 (6)
janvier 2013 (9)
décembre 2012 (7)
novembre 2012 (6)
octobre 2012 (11)
septembre 2012 (9)
août 2012 (7)
juillet 2012 (10)
juin 2012 (10)
mai 2012 (10)
avril 2012 (14)
mars 2012 (8)
février 2012 (11)
janvier 2012 (11)
décembre 2011 (9)
novembre 2011 (11)
octobre 2011 (11)
septembre 2011 (9)
août 2011 (12)
juillet 2011 (10)
juin 2011 (9)
mai 2011 (12)
avril 2011 (10)
mars 2011 (12)
février 2011 (11)
janvier 2011 (9)
décembre 2010 (12)
novembre 2010 (9)
octobre 2010 (10)
septembre 2010 (12)
août 2010 (11)
juillet 2010 (12)
juin 2010 (8)
mai 2010 (9)
avril 2010 (7)
mars 2010 (6)
février 2010 (9)
janvier 2010 (3)
décembre 2009 (1)
novembre 2009 (4)
septembre 2009 (3)
août 2009 (6)
juillet 2009 (2)
juin 2009 (2)

Quelques citations...
 Nous ne devrions jamais avoir honte de nos larmes, car c'est une pluie qui disperse la poussière qui recouvre nos coeurs endurcis.
Charles Dickens- Les grandes espérances

 
 Je ne sais pas ce qui est beau, mais je sais ce que j'aime et je trouve ça amplement suffisant.
-Boris Vian-
 
 Le bonheur est une petite chose que l'on grignote assis par terre au soleil.
-Jean Giraudoux-

 
 Il est des moments où il faudrait oublier les vieux espoirs et s'en créer de nouveaux.
-Johann Friedrich von Schiller-
 
 Il y a des moments où il faut encore courir des risques, faire des pas fous.
-Paulo Coelho- Sur le bord de la rivière Piedra

 
 L'automne, c'est cousu de moments de grâce qui ne durent pas.
-Janine Boissard- La maison des enfants
C'est très important le rire, il brise le mur de la peur, de l'intolérance et du fanatisme.
-Tahar Ben Jellon- La nuit sacrée

 Le temps est ce que nous sommes. Il est sur notre visage, dans nos silences, dans notre attente. Méritons le temps de la patience et des jours où rien n'arrive.
-Tahar Ben Jellon- La nuit sacrée
La patience est l'art d'espérer.
- Luc de Clapiers, Marquis de Vauvenargues-
Cueillons les douceurs, nous n'avons à nous que le temps de notre vie.
- Proverbe perse -
Quand on aime la vie, on aime le passé,parce que c'est le présent tel qu'il a survécu dans la mémoire humaine.
-Marguerite Yourcenar- Les yeux ouverts

Soyez reconnaissants aux personnes qui nous donnent du bonheur. Elles sont les charmants jardiniers par qui nos âmes sont fleuries.
- Marcel Proust -
Le souvenir c'est la présence invisible.
- Victor Hugo - Océan prose

Le souvenir est le parfum de l'âme.
- George Sand -
Il y a des moments doublement mélancoliques et mystérieux, où notre esprit semble éclairé à la fois par le soleil qui se couche et par la lune qui se lève.
- Victor Hugo -

...Ne cultive pas les regrets, on ne récolte jamais que les sentiments que l'on sème...
- Charles Aznavour - Il te suffisait que je t'aime
Chacun de nous sent un jour le besoin d'exorciser ses démons, ceux qu'il connait et surtout ceux qu'il ignore et qui le poussent vers des ravins qu'il ne voit pas.
- Tahar Ben Jelloun - L'auberge des pauvres

La vie est semée de ces miracles que peuvent toujours espérer les personnes qui aiment.
- Marcel Proust - A l'aube des jeunes filles en fleurs
Chaque douleur est une mémoire.
- Eric Fottorino - Un territoire fragile

... Nos raisons renoncent mais pas nos mémoires ...
- J.J Goldman -
Je voudrais vous revoir
La mémoire, c'est curieux, s'attarde délicieusement là où les yeux ont pleuré.
- Hugo Pratt - Hugo Pratt en verve

Si quelque chose de précieux et d'irremplaçable disparait, nous avons l'impression de nous réveiller d'un rêve.
- Hermann Hesse -
Un peu de folie est nécessaire pour faire un pas de plus.
- Paulo Coehlo -
Manuel du guerrier de la lumière
... Il doit rester quelques rêves d'enfant cachés sous mon oreiller, je tenterais de ne pas les écraser avec ma tête lourde de soucis d'adulte...
- Mathias Malzieu - La mécanique du coeur
Aujourd'hui n'est que la mémoire d'hier, et demain le rêve d'aujourd'hui.
- Khalil Gibran - Le prophète

Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais.
- Oscar Wilde -
... L'amour est bien le plus difficile des arts. Et écrire, danser, composer, peindre c'est la même chose qu'aimer. C'est du funambulisme. Le plus difficile, c'est d'avancer sans tomber.
- Maxence Fermine - Neige
La mélancolie, c'est le bonheur d'être triste.
- Victor Hugo -
Je suis plein du silence assourdissant d'aimer.
- Louis Aragon - Le fou d'Elsa

Le vrai rêveur est celui qui rêve de l'impossible.
- Elsa Triolet - Mille regrets
C'est fou comme la voix seule peut dire d'une personne qu'on aime - de sa tristesse, de sa fatigue, de sa fragilité, de son intensité de vivre, de sa joie. Sans les gestes, c'est la pudeur qui disparaît, la transparence qui s'installe.
- Philippe Delerm - La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules

Bonheur : un mot fragile, évanescent, léger surtout.
- Philippe Delerm -
Ce qu'il y a devant nous et ce que nous laissons derrière, ceci est peu de chose comparativement à ce qui est en nous. Et lorsque nous amenons dans le monde ce qui dormait en nous, des miracles se produisent.
- Henry David Thoreau -

Nous ne choisissons pas les choses qui nous touchent.
- Graham Greene -
Les mots sont les passants mystérieux de l'âme.
- Victor Hugo - Les contemplations

Il faut apprendre à oublier sans ça, l'existence devient impossible.
- Alice Parizeau - Survivre
Il y a des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d'oser les tenter.
-Bernard Weber- La révolution des fourmis
On ne se souvient pas des jours, on se souvient des instants.
Les grandes passions se préparent en de grandes rêveries.
- Gaston Bachelard - La poétique de la rêverie
Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves.
- Eléanor Roosevelt -
L'art n'est que sentiment.
- Auguste Rodin -

Tu dois vivre dans le présent, te lancer au devant de chaque vague, trouver ton éternité à chaque instant.
- Henry David Thoreau -
Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, le matin, à la table des anges.
- Khalil Gibran -

Quelle flamme pourrait égaler le rayon de soleil d'un jour d'hiver.
- Henry David Thoreau -
Si vous ne renoncez à rien, vous vous abstenez de choisir. Et quand on s'abstient de choisir, on s'abstient de vivre la vie que l'on voudrait.
- Laurent Gounelle - L'homme qui voulait être heureux
Dans le domaine de la sagesse, tout progrès exige une bonne dose de culot.
- Hanif Kwreshi - Intimité
L'arbre de la tristesse ne le plante pas dans ton coeur. Relis chaque matin le livre de la joie.
- Omar Khayyam -

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe.
- Gustave Flaubert - 
Le silence est une tranquillité mais jamais un vide ; il est clarté mais jamais absence de couleur ; il est rythme ; il est le fondement de toute pensée.
- Yehudi Menuhin
-
La vie est comme un arc en ciel : il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs.
- A. Ramaiya -

La passion, cet absolu désir qu'on ne peut jamais combler quand il a pour moteur l'absence de l'autre.
- Jean Royer - La main cachée

Ce que la voix peut cacher, le regard le livre.
- Georges Bernanos - Dialogue des carmélites
Les seuls beaux yeux sont ceux qui vous regardent avec tendresse.
- Coco Chanel -

Savoir qu'il n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
- Marcel Proust - A l'ombre des jeunes filles en fleurs
La tristesse va et vient comme les saisons.
- Diana Evans -

La vie n'est pas triste. Elle a des heures tristes.
- Romain Rolland -
L'imagination peint, l'esprit compare, le goût choisit, le talent s'exécute.
- Duc de Lévis - Maximes, préceptes et réflexions

L'amour fait songer, vivre, croire.
- Victor Hugo - Les contemplations
Toutes les batailles de la vie nous enseignent quelque chose même celles que nous perdons.
- Paulo Coelho - La cinquième montagne

Le jardin est une méditation à ciel ouvert, un secret révélé à qui le mérite.
- Ghislaine Schoeller - Marie d'Ispahan
Y a t 'il une oreille assez fine pour entendre le soupir des roses qui fanent ?
- Arthur Schnitzler -

Entre les désirs et leurs réalisations s'écoule toute la vie humaine.
- Arthur Schopenhauer -
On voit tellement de choses lorsqu'on ferme les yeux.
- Dominique Levy-Chédeville - Gaspard de la nuit et des étoiles

Nul ne rencontre deux fois l'idéal. Combien peu le rencontrent même une fois ?
- Oscar Wilde - Le portrait de Dorian Gray
Dans toutes les larmes s'attarde un espoir.
- Simone de Beauvoir - Les Mandarins

D'une joie même le souvenir a son amertume, et le rappel d'un plaisir n'est jamais sans douleur.
- Oscar Wilde - Le portrait de Dorian Gray
... Il faut savoir cacher sa peine sous le masque de tous les jours...
- Charles Aznavour - Il faut savoir
Les mains sont des symboles et parfois des révélations.
- Eve Belisle - Pension de famille
Il y a des mots qui pleurent et des larmes qui parlent.
- Abraham Cowley -

On a besoin des mains pour dire les choses que la parole ne traduit pas.
- Anne Hebert -Le torrent
Ce que la volupté a de délicieux, elle le reçoit de l'esprit et du coeur.
- Vauvenargues -

Une lettre c'est magnifique et précieux comme un morceau d'âme.
- Anne Dandurand - Petites âmes sous ultimatum
Sans vos gestes, j'ignorerais tout du secret lumineux de votre âme.
- José Ortega Y Gasset -

La vie est un sommeil, l'amour en est le rêve. Et vous aurez vécu, si vous avez aimé.
- Alfred de Musset -A quoi rêvent les jeunes filles
Ce sont mes amis qui m'ont fait aimer la vie. Ils me rendent meilleur à mesure que je les trouve meilleurs eux-mêmes.
- Jacques Chardonne -
La sagesse fait durer, les passions font vivre.
- Chamfort -
Je puis regretter d'avoir menti, d'être la cause de ruines et de souffrances mais fussé-je sur le point de mourir, je ne pourrais me repentir d'avoir aimé.
- Graham Greene - Le fond du problème
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu.
- Chamfort -
On peut sécher ses larmes, mais son coeur jamais.
- Marguerite de Valois -

La passion est un ouragan, quelque chose de sublime qui précipite le désastre. C'est une histoire qui se termine toujours mal.
- Tahar ben Jelloun - L'auberge des Pauvres
N'oubliez pas, on vit juste pour quelques rencontres.
- François Cheng -

L'absence est une ride du souvenir. C'est la douceur d'une caresse, un petit poème oublié sur la table.
- Tahar ben Jelloun - Moha le fou, Moha le sage
Le plus beau des lendemains ne nous rend pas la veille.
- Proverbe français -

La lecture, charmant oubli de vous-mêmes et de la vie.
- Rivarol - Rivaroliana

Comme sont subtils et nombreux, et lourds à porter, nos fourvoiements, nos pensées secrètes, nos espérances inavouées, les gestes que nous attendons d'autrui, ceux que nous retenons,les mots que nous voulons entendre, ceux que nous entendons et ceux qui n'ont pas été dits.
- Alice Ferney - La conversation amoureuse
Les rêves sont les clés pour sortir de nous mêmes.
- Georges Rodenbach - Le règne du silence (Au fil de l'eau)
On donne facilement des conseils, ça amuse beaucoup celui qui les donne et ça n'engage à rien celui qui les reçoit.
- A.Karr -
L'absence est le plus grand des maux.
- Jean de la Fontaine - Les Fables

Le bonheur c'est du chagrin qui se repose.
- Léo Ferret -

Aimer et être aimé sera la plus grande affaire de toute notre vie.
- Jean-Jacques Rousseau -
C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin.
- Marcel Achard -

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe.
- Gustave Flaubert - 

 

 


Mys annonce
Esprit de mode (1915-1945)
Exposition au Musée des dentelles et broderie à Caudry (59) jusqu'au 15 septembre 2019
en savoir +
Foujita, l'étoffe d'un peintre
Exposition au Musée de la toile de Jouy à Jouy-en-Josas (78) jusqu'au 13 janvier 2019
en savoir +
Japon & Jouy -dialogues entre Sarasa & Indiennes-
Exposition au Musée de la toile de Jouy à Jouy-en-Josas (78) jusqu'au 13 janvier 2019
en savoir +
Le peuple des femmes nuages -Himalaya 1907-
Exposition au Musée Saint Rémi à Reims (51) jusqu'au 31 décembre
en savoir +
L'asie rêvée d'Yves Saint Laurent
Exposition au Musée Yves Saint Laurent à Paris (16e) jusqu'au 27 janvier 2019
en savoir +
Willy Ronis par Willy Ronis
Exposition au Pavillon Carré de Baudoin à Paris (20e) jusqu'au 2 janvier 2019 (prolongation)
en savoir +
Amour
Exposition au Louvre Lens à Lens (62) jusqu'au 21 janvier 2019
en savoir +
Haute Couture 1850-2010 -collection de la Villa Rosemaine- et Luxe obscur Yves Hayat
Expositions à la Chapelle de l'observance à Draguignan (83) jusqu'au 8 décembre
en savoir +
Exagérer pour inventer
Exposition de Joana Vasconcelos à l'Hôtel Départemental des Arts à Toulon (83) jusqu'au 18 novembre
en savoir +
Alphonse Mucha
Exposition au Musée du Luxembourg à Paris (6e) jusqu'au 27 janvier 2019
en savoir +
L'alchimie secrète d'une collection
Exposition de la collection printemps-été 1992 d'Azzedine AlaÏa à la Galerie Azzedine Alaïa à Paris (4e) jusqu'au 6 janvier 2019
en savoir +
Haute dentelle
Exposition à la Cité de la dentelle et de la mode à Calais (62) jusqu'au 6 janvier 2019
en savoir +
Silhouettes
Exposition au Musée de la mode à Albi (81) jusqu'au 30 décembre
en savoir +
Yokoso -Bienvenue au Jpon -Entre traditions et modernité-
Exposition au Parc de Wesserling -Ecomusée textile à Hussereau-Wesserling (68) jusqu'au 30 décembre
en savoir +
"Apparitions"
Exposition de photographies de Christine Mathieu à la Cité de la dentelle et de la mode à Calais (62) jusqu'au 24 février 2019
en savoir +
Emmanuelle Rybojad : Exposition lumineuse
Exposition au Royal Monceau à Paris (8e)
en savoir +
Peintures des lointains
Exposition au Musée du Quai Branly à Paris (7e) jusqu'au 6 janvier 2019
en savoir +
Papiers peints du futur
Exposition au Musée du papier peint à Rixheim (68) jusqu'au 31 décembre
en savoir +
L'histoire en costume - L'élégance au XVIIIe siècle
Exposition au Château de Champs-sur-Marne à Champs-sur-Marne (77) jusqu'au 2 novembre
DMC l'art du fil
-Histoire, actualités, Regards d'artistes- Exposition à l’Écomusée textile du Parc de Wesserling à Husseren-Wesserling (68) jusqu'au 30 décembre 2019
en savoir +

Mys et les livres

Mys et la musique
par Mys le samedi 4 août 2018 13:53
Il y avait bien longtemps que je n'avais pas fait un petit tour aux Jardins du MIP.

Vous allez me dire que ce n'est pas la saison idéale pour une visite mais le matin à l'ouverture c'est tout à fait supportable !

Il y a de l'eau,






des coins ombragés,






des aromatiques dont il suffit de froisser les feuilles pour s'enivrer.



-menthe et verveine-




Il y a des fleurs dont l'emblématique jasmin, ainsi que des fruits.












Il y a un nouvel espace -en devenir-



Et tellement d'autres choses à découvrir...

par Mys le dimanche 17 juin 2018 10:24
Quel que soit l'endroit où l'on se promène,  le printemps nous offre ses beautés éphémères.











" Ivre des couleurs du printemps, je gravis la colline,
La balustrade tombe dans le le Dong Ting.
L'onde a englouti trois chagrins dissipés,
Les montagnes s'enchainent entre les neuf Pics d'Azur.
Ample espace où dansent poissons et dragons,
Charme des fils divins et des fées...
Qui ce soir joue de la flûte ?
Le vent se déchaîne, la pluie répand l'obscurité."

Yàng Ji
- La tour de l'Adret du Mont-Sacré











Profitons de cette atmosphère si particulière, de ces parfums miellés, de ces couleurs intenses avant que l'été (s'il arrive un jour) nous entraine vers d'autres plaisirs...

par Mys le lundi 4 décembre 2017 11:53
Parcourir les bois sous un soleil discret et se retrouver dans cette ambiance automnale quasi surnaturelle.



Les arbres pleurent des feuilles mordorées,



nos pas foulent des tapis de feuilles rousses,


  
l'eau de l'abreuvoir s'écoule doucement.



Tout n'est que silence...

par Mys le samedi 24 juin 2017 14:26
Je ne peux terminer cette série concernant mes vacances là-bas sans évoquer les folles avoines,



les immensités de lavande,



les champs de blés



 et les quelques tournesols à peine fleuris !



Même si ce sont les clichés parfaits de La Provence je ne m'en lasse pas !

par Mys le jeudi 25 mai 2017 08:24
Cette année le tango s'est invité à ExpoRose.

Danseurs et bandonéon étaient au rendez-vous sur la Place du 24 août avec comme décor les toits et la campagne grassoise !








Une danse de couple sensuelle, langoureuse, un très joli moment.
Ils étaient tellement complices...











par Mys le lundi 22 mai 2017 12:09
La campagne grassoise recèle des trésors à découvrir comme cette ancienne propriété  préservée, entretenue et choyée par les propriétaires, 2 passionnés intarissables sur leur jardin.







Différents jardins et ambiances se succèdent sur cette campagne immense, calades, restanques, treilles et bassins rappellent le temps d'avant.











L'étonnement est permanent tant par les végétaux et leur mise en valeur que par les détails qui se découvrent au hasard du regard.







Mon seul regret fut de ne pas avoir pu profiter de la floraison exubérante des pivoines, cela me donne une bonne raison d'y revenir l'an prochain (je choisirai mieux la date !).





Remarquablement accueillis, cette visite fut un moment délicieux entre découvertes botaniques et contemplation.



par Mys le samedi 20 mai 2017 08:48
Cette année la Fête agricole de Notre Dame du Brusc s'est déroulée sous un grand soleil.





Sur le marché des produits locaux et notamment les légumes primeur faisaient de l’œil aux gourmands.



Une belle fête traditionnelle provençale animée par les danseurs et les musiciens du groupe Lei Messuguié.








par Mys le vendredi 19 mai 2017 09:42
Perdue dans les bois de Saint-Cézaire, au bout d'un chemin improbable la découverte de l'exploitation Entre terre et miel se mérite !

Là, au cœur d'une nature préservée un jeune agriculteur et ses aides mettent toute leur énergie et leur motivation pour produire autrement.



Agriculture et élevage sont complémentaires.
Moutons, cochons, poules...salades, févettes, courgettes ont fait notre bonheur,



J'ai même trouvé des Centifolia !



Il y a aussi en saison du miel, de l'huile, des fromages, des œufs, des sirops, des fraises, du safran...

Un promenade bucolique riche d'enseignements.

Dommage qu'ils ne soient pas plus près mais au hasard des marchés ce sera toujours un plaisir de goûter à leurs produits !

par Mys le jeudi 9 février 2017 11:26
Comme le soleil est absent, que la pluie s'invite par intermittence et que la neige n'est pas loin (Le Doublier est poudré de blanc), pour égayer cette journée je vous offre depuis mes collines illuminées de jaune ces perles de duvet où folâtrent abeilles et bourdons.






"... Qu'elle n'est pas la surprise de nos hôtes venus des quatre coins du monde lorsqu'ils découvrent en plein cœur de l'hiver des milliers de petits soleils accrochés à un drôle de petit arbre...

 Ces minuscules comètes d'or s'épanouissent sous les bienfaits de l’astre de la Riviera comme des milliers d'étoiles qui fleurissent dans le ciel bleu immaculé.

 Une guirlande étincelante qui émerveille les yeux, réjouit les esprits et réchauffe les cœurs Le Mimosa, ce symbole d'or qui nous vient du continent australien a trouvé en Provence sa terre de prédilection !

Fêtes, folklore et traditions symbolisent et honorent ce digne représentant de la flore de la Provence à la Méditerranée.

 Suivez le guide dans le pays bleu, vert et or et savourez votre rencontre avec l'une des espèces parmi les plus odorantes du monde végétal au parfum incroyable : les fleurs du Mimosa..."


Franck Ricordel -Fêtes, folklore, coutumes et traditions de la Provence-




par Mys le mercredi 30 novembre 2016 13:07
"A l'automne, les feuilles des arbres prennent de riches teintes d'or, de pourpre et de violet ;



-le soleil pare les nuages de couleurs plus splendides ;



-les forêts exhalent une odeur enivrante ;



 -et les feuilles qui tombent, et commencent à joncher les sentiers avertissent que tout va disparaitre, que tout va mourir, et invitent à contempler, avec plus d'attention et de recueillement, ces splendeurs qui vont s'effacer.




 Alors tous les sentiments prennent une teinte de douce mélancolie, l'amour s'empare du cœur avec une puissance jusque-là inconnue."



Alphonse Karr

par Mys le jeudi 4 août 2016 16:40
C'est avec ces instantanés glanés au hasard que se termine mon escapade toulousaine.
J'espère que vous avez eu autant de plaisir que moi à déambuler dans cette ville tellement attachante.




Place du Capitole






Si le ciel était morose, les vitrines et devantures réchauffaient les cœurs.
Côté boutique, une mention spéciale pour la Mercerie Arrow Workshop, un vrai paradis ! 






Un peu d’architecture et quelques curiosités







Appels à la gourmandise !




Une semaine un peu agitée...




Et un clin d’œil spécial pour Christelle !!!


par Mys le jeudi 28 juillet 2016 10:06
Je n'imaginais pas que Toulouse offre autant de jardins remarquables.
 Alors quand le brouhaha et l'agitation de la ville s'est fait trop pesant une petite pause s'est imposée à moi...

Chacun dévoile ses atouts,





Entrée majestueuse et arbres s'étirant vers l'infini au
  Jardin du Grand Rond






Antoine de Saint-Exupéry et son Petit Prince ainsi que des poulettes en goguette au
Jardin Royal




Statues polissonnes au
Jardin des Plantes




Coupoles et potagers au
Parc de l'Observatoire de Jolimont




Vue sur Toulouse au
Jardin Félix Tisserand et Obélisque (La Colonne)










Et pour finir grand moment de calme et de paix dans l'atmosphère remplie de sérénité du
Jardin Japonais

par Mys le mardi 26 juillet 2016 08:06
Je vais vous emmener au gré de quelques billets en promenade à Toulouse...
Même sous un ciel très capricieux La Ville Rose ne m'a pas laissée indifférente.
Et il est vrai qu’il faut aimer la briquette !!!!




Place du Capitole
(Je n'ai pu visiter l'intérieur vigipirate-Euro de foot et préparatifs de la Fête de la Musique oblige)




Basilique Saint-Sernin et Musée Saint-Raymond




Détails Basilique Saint-Sernin et Cathédrale Saint-Etienne




En poussant les portes, au fond des cours






Hôtel d'Assézat - Fondation Bemberg




par Mys le jeudi 7 juillet 2016 10:16
Rien n'est parvenu à perturber mon séjour toulousain,

ni le temps mitigé,



ni l'Euro de foot et ses supporters,



ni les mouvements sociaux,



ni les inévitables inconvénients liés aux grandes villes (préparatifs pour la Fête de la Musique)...




L'enthousiasme de découvrir cette ville que l'on m'avait tellement vanté et que je ne connaissais pas m'a permis de profiter de 6 jours insouciants,  touchée par la gentillesse des gens, charmée par leur accent chantant, enveloppée par le parfum doux et sucré des tilleuls qui donne l'impression de déambuler dans une tisanerie.




J'ai parcouru  la Ville Rose en tous sens, à pied, en métro, en bus, en tram avec toujours les mêmes objets rituels : mon sac à dos, mon appareil photo, mon guide, mes plans, mon carnet... munie de ce petit nécessaire l'aventure peut commencer ...



Ma cantine




J'aime partir avec quelques notes puis improviser, la flânerie le nez au vent  sans contraintes de lieux et d'horaires permet des découvertes de hasard un peu confidentielles qui conviennent bien à mon côté sauvageonne (moins de monde, moins de bruit... moins de tout !)

Quel joli souvenir de voyage...

par Mys le lundi 27 juin 2016 09:38
Puisque tout refonctionne me revoilà parmi vous et j'en suis bien aise !

Nous étions encore au mois de mai, dans le petit village d'Opio




Une fête provençale,




des danses en costumes,










une ambiance festive pour célébrer la Rose de Mai








Un programme parfait pour un après-midi parfumé.




par Mys le mercredi 11 mai 2016 13:15
Avec pour thème Les Années Folles Grasse s'est parée de roses pendant 4 jours.




De jardins en gourmandises, de bouquets en créations, de pétales colorés en effluves parfumées La Belle a dévoilé ses charmes.





Et parce que les photos valent mieux que les mots je vous laisse admirer...


Une petite pause ?


Les créations florales de Rosnie Rayapin








Les Années Folles -version végétale-







Je n'ai qu'un seul regret.
Mai étant un mois de manifestations culturelles intenses et ne possédant pas le don d'ubiquité je n'ai pu admirer les animations costumées avec plumes, sautoirs et charleston.
Dommage...

par Mys le mardi 27 octobre 2015 14:23
Avant de plonger vraiment dans l’automne et d'en admirer ses couleurs mordorées je vous offre une dernière promenade.

Marseille



Sur La Corniche, l'appel du large un jour de grand vent...




Le Parc Borely, le Musée des arts décoratifs et de la mode au Château Borely.
Pas de chance pour moi ce jour là...




"La Bonne Mère"




Depuis Notre Dame de la Garde, l'entrée du Port et au-delà... ainsi que le Vélodrome




Belles mosaïques...




Message personnel...
~~~~~~~~~~~~~~
Aix-en-Provence



Fontaines...




Décor de cinéma (tournage de "Cézanne et moi") et vieille enseigne...








Simples détails...








Le petit souk, joyeux bazar enfantin...

par Mys le vendredi 16 octobre 2015 13:41
La dernière fois que j'étais allée à Aix-en-Provence j'y étais totalement passée à côté, perdue entre plans, documentations et dédales de rues je n'avais pas eu le temps de tout découvrir.



Aussi Le Pavillon de Vendôme était lors de ce nouveau séjour ma visite privilégiée et c'est peu dire que j'ai été enchantée de cette découverte.





Tout a été parfait dans cette journée, à midi j'ai grignoté bras nus, sous un ciel d'azur dans le très beau jardin à la française (j'aime vraiment beaucoup les topiaires !),



puis je me suis glissée dans les salons de cette magnifique demeure baroque qui accueillait l'exposition sur le matériau verre  "A bruit secret".

Ce jour là le soleil jouait avec la couleur et la transparence des œuvres, il imprimait sur les murs les ombres du fer forgé des rampes et celles des sculptures...


Paul-Armand Gette -Le Loukoum rose d'Aziyadé-


Giuseppe Caccavale -Voce parla luce-


Marie Ducaté -Vases-


Françoise Vergier -Tu reflètes-


Jean-Luc Moulène -For birds-


Tom Shannon -Eye Ball-

Cette luminosité solaire donnait un cachet particulier aux parquets, moulures, tentures et plafonds peints.

Intérieur, extérieur, jardin et roseraie j'aime, j'aime, j'aime...



par Mys le mercredi 14 octobre 2015 12:43
Après avoir arpenté en tous sens les incontournables du centre de Marseille j'ai décidé de m'en éloigner un peu.

Premier défi Marseilleveyre.

Deuxième envie L'Estaque ;  alors que je pensais ce quartier inaccessible puisque lorsque je suis marseillaise je ne me déplace qu'en transports en commun, un peu de lecture m'a permis de découvrir que je pouvais y aller en bus !

Partie de la Joliette,



j'avoue que le paysage côté mer avec la zone portuaire qui se prolonge avec ses quais, ses silos et ses grues est peu engageant jusqu'à ce que la grisaille et l'agitation du centre laisse place sous un ciel d'azur à un village posé entre montagne et Méditerranée.



L'atmosphère y est paisible, les gens se saluent et discutent à la sortie des commerces et sur le port où il fait bon flâner.



Les ruelles étroites m'emmènent sur le Chemin des peintres que ce quartier a grandement inspiré,



en levant la tête de jolis détails d'architecture se dévoilent, dans une trouée de verdure ciel et mer se diluent,






belles demeures d'un siècle révolu



quelques curiosités ornent les murs !





Je m’enthousiasme pour ce panorama qui se dévoile au-delà des toits.



J'en suis certaine j'y reviendrai  pour me replonger dans cette ambiance chaleureuse et aussi parce que je m'aperçois que je n'ai pas tout vu...

par Mys le jeudi 20 août 2015 10:10
Un peu de farniente aquatique et quelques clowneries avant le déjeuner.





La Vie est belle !

par Mys le samedi 13 juin 2015 12:27
A Grasse, niché dans le quartier Saint Christophe en lisière des Bois de la Marbrière le Domaine de la Mouissone* abrite une oliveraie et plusieurs jardins adaptés aux contraintes du terrain et au climat méditerranéen.



De l'Estérel jusqu'au Pic des Courmettes, voire même jusqu'au Mercantour le regard embrasse la Côte d'Azur.
La vue est époustouflante.



A nos pieds s'étendent les campagnes, les oliveraies et les belles bastides des quartiers préservés de Grasse (Saint Jean de Malbosc, Saint Christophe, Saint Mathieu...)



Côté jardin, puisque nous sommes là pour ça ! notre déambulation nous offre jasmins enivrants, vignes, lavandes, rosiers, cyprès, agaves, cactées, sauges, graminées...





mais aussi, une bambouseraie (havre de fraicheur dans cet après-midi caniculaire),



des sculptures étonnantes,



des coins au calme à l'ombre des oliviers en fleurs,



une grande terrasse où l'eau s'écoule en murmure de bassin en bassin,



  une magnifique serre ouvragée...



Quel que soit l'endroit où les yeux se posent il y a quelque chose à découvrir.



Végétaux et minéraux  sont en harmonie dans l'écrin que forme le jardin.



Cette visite -en petit comité- guidée par le chef-jardinier du Domaine intarissable sur cet environnement et sur son travail- a été un moment parfait de calme et de contemplation dans ce cadre magnifique.
A la fin de notre promenade nous avons pu rencontrer Lady Lockett, la propriétaire des lieux avec qui nous avons parlé botanique.


* mouissone : variété de figue
par Mys le mercredi 3 juin 2015 11:45
Partie des Veyans, hameau de Saint-Cézaire sur Siagne pour la Chapelle saint-Saturnin, me voilà de nouveau en promenade...

Entre ombre et lumière, des oliviers, des chênes si hauts qu'ils semblent toucher le ciel et toutes les essences méditerranéennes accompagnent ma balade.





Au détour du chemin un lavoir alimenté par une source, environné d'une campagne qui semble abandonnée où végètent quelques rosiers Centifolia, des vignes et de vieux figuiers, ce point d'eau inattendu offre une halte rafraichissante.





Ça et là apparaissent les ruines d'anciennes habitations.



Enfin, la Chapelle est là, paisible, nichée en pleine verdure, il suffit de pousser la porte pour en découvrir l'intérieur.





Dans la quiétude des lieux, la musique de l'eau ; La Siagne (ma grande Amie !) coule en contrebas ; et le chant des oiseaux bercent une pause ressourçante.



S'asseoir, fermer les yeux pour profiter de la magie des lieux et de l'instant...

par Mys le vendredi 29 mai 2015 10:53
Je rêvais d'avoir le privilège de cueillir la Rose Centifolia un matin de mai...
Voilà qui est fait !



Accueillis au Jardin de la Bastide par Michelle Cavalier, conteuse intarissable, nous avons appris le geste et déposé cette fleur éphémère et délicate dans nos tabliers...



Ce moment de partage qui peut paraitre anodin, enveloppé par le parfum enivrant et envoutant de cet océan de pétales métamorphose l'instant en une parenthèse unique et privilégiée qui apaise le Corps et l'Âme...



Le Jardin de la Bastide c'est aussi un jardin de senteurs, de plantes médicinales et un havre de paix...






par Mys le mercredi 27 mai 2015 13:13
Le temps d'un week-end de mai Les Roses s'invitent à Grasse...



Les salons de la Villa-Musée Fragonard rénovée sublimés par les compositions florales, alliance réussie de l'ancien et du contemporain







Le Jardin des Plantes transformé en pépinière colorée



Le parfum de La Centifolia à nul autre pareil






La balade dans les rues de cette ville qui m'a vu naître et à laquelle je suis attachée sous une brumisation parfumée à la rose









Les fontaines fleuries


La fontaine de la Place aux Aires


La fontaine du Thouron


La fontaine du Palais des Congrès

Les coiffures végétales insolites de Christophe Pavia -sculpteur capillaire, dompteur de crinière et magicien du cheveu- !



La roseraie parfumée du Cours



Un après-midi -détente- enthousiasmant avec une pause fougassettes et une halte chez Nadou Création, un tout petit magasin au choix de bijoux fantaisie incomparable, j'adore leurs bracelets...


par Mys le vendredi 15 mai 2015 12:48
Qui l'eut cru ?

Au bas d'une allée bordée d'oliviers, à l'abri derrière de hauts murs et une lourde porte en bois se niche la Villa de Noailles et son jardin ; d'inspiration anglaise et italienne il  s'étend sur plus de 3 hectares.



La villa aux volets bleus est protégée par un tilleul majestueux aux feuilles naissantes.



La musique de l'eau nous accueille et nous accompagne tout au long de notre promenade : bassins, fontaines et mur d'eau sont alimentés par la source de la propriété.









Des perspectives de vue s'ouvrent sur le jardin, sur la Villa et sur la campagne du Quartier Saint François.





Les bancs posés ça et là invitent au repos et permettent de contempler les verts printaniers illuminés de couleurs florales.





Entre sage géométrie et prairies d'herbes folles cette promenade est une perpétuelle découverte : petits jardins en terrasses, oliveraie, roseraie, magnolias et cerisiers du Japon, séquoias, buis centenaires, sculptures cachées dans des alcôves végétales...









Une après-midi de vagabondage bucolique dans un jardin sublime que la fine pluie printanière qui s'est invitée n'a pas réussi à gâcher !


par Mys le mercredi 6 mai 2015 14:46
Je suis incorrigible.
Les 1001 évènements passés, présents et à venir emmêlés dans mon esprit me malmènent souvent m'empêchant d'être sereine.

Pourtant cette Nature éblouissante de Printemps,



ce cheminement au fil du canal de La Siagne simplement accompagnée par le clapotis de l'eau et le gazouillis des oiseaux m'ont permis de prendre le temps, de profiter du moment et de découvrir un lieu inconnu :



Le pont des Moulins



sous lequel sage ou exubérante coule



dans un environnement protégé cette rivière qui me fascine...

Tout y est propice à la contemplation



Son souffle ou sa candeur me touchent, chacune de mes visites est une redécouverte dont je ne me lasse jamais...

.


Cependant, cette saison bienfaisante pour l'âme est aussi déconcertante de renouveau, de renaissance, de changements et d'agitation intime...
Tellement d'évènements se télescopent, il est nécessaire de faire un choix, renoncer à certains pour tenter d'autres découvertes..


par Mys le lundi 9 mars 2015 10:47


Il est passé à Grasse et y a fait une halte le 2 mars 1815, il y est revenu -de façon symbolique- le 2 mars 2015.
Napoléon était dans nos murs...



Accompagné par Cambronne



Quelques détails de cette visite.






"...Sur le Plateau de Roquevignon des paysans étonnés viennent le saluer avec un bouquet de violettes..."





par Mys le mercredi 24 septembre 2014 13:34
Si on m'avait dit qu'un soir entre chien et loup, un tablier noué autour de la taille je cueillerai les précieuses fleurs de tubéreuses dans la campagne grassoise...



  "Vivez un temps de découverte et de cueillette partagée, pour redécouvrir ces gestes ancestraux et vivre le parfum vivant, envoutant de cette fleur mythique "
Ce sont ces mots d'invitation qui m'ont donné envie de me lancer !



C'est au Jardin de la Bastide au Plan de Grasse sur la propriété familiale que Michelle Cavalier nous accueille et nous conte avec passion sa vie au milieu de ses plantations de fleurs à parfum avec lesquelles elle élabore eaux florales, concrètes...
Elle nous initie à la cueillette de cette envoutante fleur blanche dont le parfum puissant embaume l'atmosphère ; le geste est aisé, le tablier se remplit, l'air est frais, pas de bruits ou de lumières parasites, la nuit tombe peu à peu.
 L'instant est précieux et assez irréel...



"On ne peut garder ces savoir-faire pour soi, pour qu'ils continuent à vivre il faut les partager".
 C'est le message que j'ai retenu et auquel j'adhère totalement.



Au retour la hampe fleurie offerte embaume ma voiture, mes mains et mon tee-shirt sont imprégnés de son odeur capiteuse et étourdissante...

Une expérience unique pour une fleur unique.


par Mys le jeudi 3 juillet 2014 07:39
Une chambre d'hôtes à Aiguines nichée dans une maison de village fut mon lieu de villégiature pendant quelques jours.



Un accueil chaleureux, un lieu paisible patiné par le temps, des fenêtres fleuries, une chambre spacieuse, une terrasse sur les toits pour nos diners et nos petit déjeuners avec une vue magnifique sur le Lac de sainte Croix, le plateau de Valensole et le le château d'Aiguines.



 Et que dire du coucher de soleil sur le Mont Ventoux ; une parenthèse flamboyante !



Les premiers jours d'été, la traversée entre lavandins et tournesols (un seul était fleuri dans un champ à l'infini !),



des heures de canotage sur le Lac de Sainte Croix et dans les Gorges du Verdon,



des piques-niques improvisés sur des plages inaccessibles à pied,



des baignades dans une eau plus que frisquette ! et la découverte de jolis endroits à explorer.



Tel fut mon joli cadeau d'anniversaire...

par Mys le vendredi 13 juin 2014 16:34
Une chaleur étouffante, pas un souffle d'air, l'impression de n'être plus capable ni de penser, ni d'agir dans cette atmosphère suffocante et une furieuse envie de me mettre au frais se fait sentir.

Quelques kilomètres en voiture et me voilà à Saint Cézaire au bord de la Siagne.



En moins de temps qu'il ne faut pour le dire je me retrouve les pieds dans l'eau avec comme musique le chant des oiseaux et le bruit de l'eau roulant sur les pierres.



Je retrouve cette rivière que j'affectionne, ses mini-cascades bouillonnantes d'écume,



ses bassins calmes et limpides.



Eau et végétation s'y mêlent dans une palettes de verts infinis.



Un havre de paix et de sérénité...

par Mys le lundi 26 mai 2014 14:46


"...Le travail du paysan y est réglé (-sur la bande de terre lumineuse qui s'étend de Cannes à Nice-) sur une sorte de calendrier uniquement floral, où dominent en mai et juillet, deux adorables reines : la Rose et le Jasmin. Autour de ces deux souveraines de l'année, l'une couleur d'aurore, l'autre vêtue d'étoiles blanches, défilent, de janvier à décembre, les innombrables et promptes Violettes, les tumultueuses Jonquilles, les Narcisses naïfs, à l’œil émerveillé, les Mimosas énormes, le Réséda, l’Oeillet  chargé de précieuses épices, le Géranium impérieux, la Fleur d'Oranger tyranniquement virginale, la Lavande, le Genêt d'Espagne, le trop puissante Tubéreuse et la Cassie...



Il est d'abord assez déconcertant de voir les grands rustres épais et balourds, que la dure nécessité détourne partout ailleurs des sourires de la vie, prendre ainsi les fleurs au sérieux, manier soigneusement ces fragiles ornements de la terre, accomplir une besogne d'abeille ou de princesse et ployer sous le faix* des Violettes ou des Jonquilles. Mais l'impression la plus frappante est celle de certains soirs ou de certains matins de la saison des Roses ou du Jasmin. On croirait que l'atmosphère de la terre vient de subitement changer, qu'elle a fait place à celle d'une planète infiniment heureuse, où le parfum n'est plus, comme ici-bas, fugitif, imprécis et précaire, mais stable, vaste, plein, permanent, généreux, normal, inaliénable..."

Maurice Maeterlinck
- L'intelligence des fleurs-



Ces mots subtils et poétiques m'emportent dans l'univers olfactif de ces Précieuses qui rythment les saisons au gré de leurs floraisons.

Tout est juste, délicat, une plongée dans des souvenirs plus ou moins lointains et un attachement à ce coin du Sud où je suis née et où je vis toujours.



*faix : fardeau, poids

par Mys le mercredi 21 mai 2014 10:19
En ce joli mois de mai, les roses foisonnent dans les Jardins du MIP et offrent une palette infinie de couleurs panachée de verts printaniers.









L'air tiède est enveloppé d'un parfum de Rose de mai.


Je ne m'en lasserai jamais...

Les œuvres éphémères de Cathy Cuby réalisées à partir d'éléments naturels (écorces, bois, graines...) jalonnent les lieux et se fondent dans le paysage.


Bambous
Ces sculptures végétales posées en hauteur au milieu de lavandes offrent au regard un environnement différent suivant l'angle de vue, elles s'ouvrent sur un panorama à 360°.
 J'ai adoré


Essaim


Promeneurs

r
Tentacules


Bulles flottantes
Portées par l'eau au milieu des nénuphars et des grenouilles.

Tout est en harmonie.
C'est reposant...

par Mys le lundi 19 mai 2014 16:37


Est-ce moi qui devient difficile ou ?...
Cette année, je ne me suis pas enthousiasmée pour Exporose, non à cause de la qualité et du soin portés à la décoration et aux compositions présentées mais par le fait que cela se déroulait sous un chapiteau (la Villa Fragonard étant en travaux). A mon goût le cadre est essentiel pour ce genre de manifestation...













Par contre déambuler dans Grasse fut comme d'habitude un vrai plaisir, avec ses visites et sa gourmandise incontournables : musées et fougassettes !, les rues sont brumisées d'eau parfumée à la rose et les chaises longues de la Place du 24 août invitent à une petite halte sympathique avec le regard qui embrasse l'immensité de la campagne grassoise.





Un vrai retour aux sources...

par Mys le mercredi 26 mars 2014 15:44
Habituellement de son point de vue le panorama s'ouvre jusqu'à la mer et même au-delà mais ce jour là on ne voyait pas plus loin que le bout de son nez !



J'ai redécouvert Gourdon, ce nid d'aigle où je n'avais plus mis les pieds depuis...très longtemps.





Peu de monde dans les ruelles et sur la place, évidemment le temps n'est pas idéal pour une balade , un après-midi sans soleil, un ciel plombé, des écharpes de brume et une brise frisquette. Mais parfois il faut être téméraire !







Pourtant du château je n'ai vu que les murs extérieurs, de son jardin pas le moindre topiaire, tout était fermé et je viens de comprendre pourquoi ;  le château n'est plus un musée et les jardins ne se visitent plus que sur réservation pour plus de 10 personnes...

 Sans commentaires...

par Mys le lundi 29 juillet 2013 10:24
Parce qu'il faut bien rentrer un jour dernière promenade dans la fraîcheur à Esparron de Verdon.



Petit village chargé d'histoire il offre à la visite ses ruelles fleuries, ses maisons pittoresques,



  sa tour et son château majestueux,







il offre aussi éclat et contraste à cette heure matinale où la lumière est tellement particulière.



Un havre de paix...

par Mys le jeudi 25 juillet 2013 14:31
Décor de carte postale



Enfin, je l'ai vu



le Plateau de Valensole paré de mauve et d'or , il suffisait d'y croire et d'être patiente...




par Mys le mardi 25 juin 2013 09:21
"...Faire une virée à deux..."
-Lilicub-

Je m'étais promis de retraverser le Plateau de Valensole pour voir les lavandes en fleur, voilà qui est fait...



Une immensité bien ordonnée de dômes légèrement bleutés (je suis venue disons... une semaine trop tôt !), des champs de blés ors (?) et verts à l'infini parsemés de coquelicots éclatants, des amandiers esseulés, un ciel d'ombre et de lumière...



Je sais, tout cela fait cliché mais c'est la belle image que je garde de cette parenthèse.


Cette escapade m'a ravie !

par Mys le jeudi 6 juin 2013 12:35
Le jardin botanique de la Villa Thuret à Antibes a accueilli ma seconde ballade du week-end "Rendez-vous aux jardins".



Une déambulation dépaysante parmi des essences odorantes (eucalyptus, géranium rosat...), des arbres exotiques monumentaux (palmier à jupon !...), des arbustes aux fleurs que je ne connaissais pas...



Une luxuriance de verdure dans un parc de presque 4 hectares, une température idéale, le premier "vrai" soleil... ce fut parfait.








Arbre australien à "écorce de papier" ou niaouli





par Mys le mercredi 5 juin 2013 12:06
Je vous emmène en promenade au Domaine du Couloubrier* que j'ai eu le privilège de visiter dans le cadre des "Rendez-vous aux jardins".



Ce domaine privé restauré en 2005 après de longues années d'abandon fut créé en 1950 pour Jean Prouvost par le paysagiste anglais Russell Page.



Le domaine a évolué,il rassemble aujourd'hui sur 8 hectares terres agricoles, oliveraie, forêt méditerranéenne, plantes à parfums (Grasse est tout près), agrumes, collection de chênes, conservatoire de rosiers et...



 une bastide sublime dont les fenêtres  s'ouvrent sur "les broderies" d'un  jardin à la française.





Tout est beau, délicat, soigné ; on passe de l'exubérance de la forêt méditerranéenne à la parfaite géométrie des lavandes et des buis.



Des bassins, des fontaines, des jets d'eau embellissent l'ensemble.







On chavire rapidement dans un univers calme de senteurs et de couleurs ; le temps se suspend, la tiédeur de l'air qui nous enveloppe rend ce moment parfait.





Un petit mot de notre guide -passionné, patient, à l'écoute et intarissable sur ce lieu magnifique- dont il est le chef jardinier.

* Couloubrier : du latin colubra, lieu où vivent les couleuvres en abondance...
par Mys le lundi 13 mai 2013 12:38


Hommage à Édith Piaf pour la 43ème édition d' Exporose à Grasse.

La silhouette de sa robe noire nous guide jusqu'à la Villa Musée Fragonard. Cette année point de compositions florales simplement de grandes vasques de roses ; c'est assez uniforme, un peu monotone sans vraie fantaisie à mon goût ; mais il y a le cadre, les peintures et les robes de Denis Durand...





Une jolie surprise nous attend pourtant dans le jardin, un coin dédié à la paresse est aménagé, chaises longues colorées,  brumisateurs d'eau parfumée à la rose et... soudain l'air s'emplit d'effluves de centifolia  -Le bonheur-



Au Palais des Congrès, derrière un rideau rouge se découvrent des bribes de la vie d’Édith Piaf, entre piano et partitions, entre musique et photographies, entre loge et objets cultes, une belle parenthèse...







Puis pour terminer cette après-midi de mai petite promenade au hasard de "mes inévitables" : Musée Provencal du Costume et du Bijou, Musée Fragonard, visite de la Cathédrale, redécouverte de la Place de la Poissonnerie (métamorphosée !), halte chez Venturini pour quelques fougassettes...



Tout ça sous le soleil et avec une température quasi estivale...


par Mys le mercredi 5 décembre 2012 10:50
En cette fin d'après-midi le vent et la pluie s'invite à ma promenade, j'ai négocié (ce fut facile !) quelques heures hors du brouhaha de CSF.
Même lieu (Montmartre), même époque (l'automne), même atmosphère (un ciel plombé).



Dés la sortie du métro aux Abbesses profiter de l'instant, s'imprégner des images, cheminer au hasard des rues, des escaliers (qui me laissent à bout de souffle), des places jusqu'au parvis du Sacré-cœur pour admirer cette vue sur Paris si belle quels que soient les états d'âme du ciel...



Descendre jusqu'au Square Louise Michel, découvrir un ginkgo biloba d'un jaune éclatant noyé dans la verdure  illuminant ce temps gris d'automne, admirer le manège, se retourner et redécouvrir une fois encore la perspective vers le Sacré-cœur.



Comme un rituel j'y reviens toujours, chacun de mes séjours sur Paris est ponctué  par cette étape qui m'est disons indispensable...

Curieux mélange de mélancolie et d'euphorie.



par Mys le lundi 8 octobre 2012 11:27
Toujours en quête d’étonnements visuels j'ai arpenté les rues de Marseille,



près du Cours Julien,








Biscuit & biscuit, rue de Lodi (malheureusement fermé)


et découvert de nouvelles œuvres...


par Mys le vendredi 14 septembre 2012 19:26
Oubliant volontairement Moustiers Sainte Marie me voici à Aiguines, dernière pause de cette journée.
Son château, imposante bâtisse carrée flanquée de 4 tours aux toits colorés attire immédiatement le regard.






Son point de vue près de l’Église Saint Pierre confirme si besoin est le "plat infini" du Plateau de Valensole et "l'immensité" du Lac de Sainte Croix.



Il est maintenant l'heure de rentrer au terme de cette escapade tranquille guidée par le hasard, les yeux remplis des nuances du paysage, heureuse d'avoir pris le temps de profiter de ces moments, moi qui ai tant de mal à vivre l'instant...
par Mys le dimanche 9 septembre 2012 13:42
Une route centrale bordée de champs, une vue plane quasi à l'infini, je traverse le Plateau de Valensole...



C'est plat d'accord mais c'est beau même en cette fin de mois d'août.
Une succession de nuances dessine le paysage ; sous un ciel bleu effiloché de blanc avec un mistral impétueux, le vert-gris-argent des pieds de lavande, le bleu-mauve des jeunes plants, le jaune d'or des blés coupés, la couleur de la terre où affleurent des galets blancs,  parfois apparait une bâtisse près de laquelle les cyprès  ont pris "le sens du vent" et que dire de l'odeur tenace qui "s'évapore" des lavandes distillées...






Il se peut que mes mots ne soient pas justes ; ce n'est peut-être pas du blé, la bâtisse est peut-être une bastide ou un mas, les lavandes distillées ont peut-être un nom particulier et les lavandes sont peut-être du lavandin mais je vous ai  fait partager un moment personnel fort d'émotion visuel et olfactif...



J'y reviendrai, c'est certain, lorsque le Plateau se métamorphosera en une Immensité Bleue Parfumée...


par Mys le vendredi 24 août 2012 14:04
Je l'ai si souvent parcourue cette ville où je suis née, de mon enfance à maintenant  je ne l'ai jamais vraiment quittée.



Ses rues, ses places, ses fontaines, ses escaliers..., son histoire, tout m'est familier et pourtant au hasard d'une visite guidée écoutant d'une oreille distraite les explications générales je me suis laissée surprendre par des détails inconnus...



La fontaine révolutionnaire du Cours Honoré Cresp...



Les alambics ornant la façade de la Parfumerie Hugues Ainé



La fontaine de la cour d'honneur de l'Hôtel de Ville sculptée par Camille  Rabuis (1855) symbolisant la ville de Grasse et le rayonnement de la parfumerie avec les plantes emblématiques (tubéreuse, olivier, oranger, narcisse, rose et jasmin)




Un peu de couleur sur les façades



Quelques enseignes désuètes...

par Mys le samedi 4 août 2012 11:53
Petit sursaut dans ma léthargie estivale avec la visite de l'Hôtel Court de Fontmichel à Grasse ouvert au public pour l'été.

Je suis si souvent passée devant cet hôtel particulier sans imaginer la réalité de ce qui se cachait derrière ces grandes portes...
Quelle surprise de découvrir un tel lieu !



Le hall d'entrée et la cage d'escalier


Le bâtiment principal

Le jardin planté d'agrumes


La serre


Le "lectiçoir" (petit bâtiment destiné à la lecture et aux jeux de cartes)

Une visite "intimiste" (nous étions 2) guidée par Carmen au délicieux accent espagnol.

Une jolie parenthèse grâce à la chaleur de l’accueil, à la convivialité et la beauté des lieux.

par Mys le lundi 21 mai 2012 16:08



Rose, rouge, jaune, blanche, panachée, pastel, mousseuse, altière,  en ribambelle... La Rose dans tous ses états.



Des mannequins habillés de fleurs, feuilles et pétales...
Rencontre de la mode et de la Rose.




Les salons de la Villa Jean-Honoré Fragonard métamorphosés en Roseraie...









Voilà la magie d'Expo Rose.




par Mys le samedi 12 mai 2012 15:46
Escapade aux Jardins du Musée International de la Parfumerie à Mouans-Sartoux à l'occasion de la Fête de la Nature.



Une plongée dans un océan de couleurs et de senteurs...

Le vert des feuillages contraste avec les tons rouges, roses, blancs, orangés des roses ; les pittosporum,  santolines, iris pallida, thyms mêlent leurs fleurs à leurs parfums.



Promenade sensorielle où tous les végétaux qui habitent ce jardin peuvent être admirés, touchés, froissés, cueillis voire même goutés...



Je dois avouer que j'y suis allée surtout pour la Rose de Mai, précieuse délicate, son parfum doux et légèrement épicé m'enivre et me fascine, près des cultures l'air est envahi  de sa senteur extraordinaire, la floraison est si éphémère qu'il faut profiter de l'instant...
Comme le jasmin,  cette Centifolia a sa place dans mon album de souvenirs d'enfance.
Un temps négligée, oubliée voire même abandonnée,  elle a été réhabilitée et des irréductibles la cultive à Grasse et dans ses hameaux ainsi qu' à Pégomas pour la parfumerie. Un vrai luxe.




par Mys le mercredi 25 avril 2012 11:59
- Autrefois les Dieux choisirent certains arbres qu'ils voulurent avoir sous leur protection. Jupiter choisit le chêne, Vénus le myrte, Apollon le laurier, Cybèle le pin, Hercule le haut peuplier, Minerve s'étonnant de ce qu'ils prenaient des arbres stériles en demanda la raison. C'est, dit Jupiter, afin que l'on ne dise pas que nous sommes d'honnêtes marchands, et que nous donnons du fruit aux hommes, pour leur payer le culte qu'ils nous rendraient en honorant ces arbres.
Chacun en dira ce qu'il lui plaira, dit Minerve, mais, pour moi, j'aime assurément beaucoup mieux l'olivier, à cause de son fruit.
Alors le père des Dieux & des hommes lui dit : O ma fille ! c'est avec raison que tout le monde parle de votre sagesse ; car ce que nous faisons n'est accompagné de quelque avantage, c'est une folie d'y chercher de la gloire. -

Extrait des
Fables de Phèdre



Sans avoir l'audace de me comparer à Minerve, moi aussi j'aime l'Olivier.

Son tronc tourmenté, crevassé, noueux, râpeux au contact de la main,  bien ancré dans la terre ; sa tête au feuillage vert luisant qui transforme le paysage en une mer argentée sous les assauts du mistral...






Qu'il soit hirsute et échevelé sur des restanques abandonnées ou soigneusement taillés dans les oliveraies j'aime cet arbre symbole, emblème des civilisations méditerranéennes, compagnon de mes ballades des bons et des mauvais jours...



par Mys le vendredi 20 avril 2012 09:47
Parfois une simple ballade se transforme en heureux hasard...



En plein cœur de la forêt un paysage inhabituel ;  à perte de vue des lentisques taillés en boule, un petit sentier, une maison qui se devine entre les pins et cette autre vision inattendue celle de ces pins immenses noyés dans un labyrinthe de lentisques-boules avec Le Pic des Courmettes comme toile de fond.








Une ambiance digne d' Alice au pays des merveilles...


par Mys le samedi 14 avril 2012 17:17
Derniers instantanés de mon escapade parisienne.

Vitrines, jardins, détails... un pèle-mêle de ces petits riens au hasard de mes découvertes...


Hôtel de Béthune-Sully - Jardins du Palais Royal



Square d'Orléans (9e) - Bastille (12e)


4e


Le Printemps


Paris by night (Quartier de l'Opéra 9e)


Derrière les vitrines...


Paris Vintage


Repetto (Le Marais 3e)


Comme à la campagne (4e) - La pâtisserie des rêves (6e)


La Butte aux cailles - Rue Daviel - Eglise Ste Anne de la Maison Blanche (13e)


Le Louvre (1e)


par Mys le mercredi 11 avril 2012 10:31
Je ne savais pas si j'irai lui rendre visite.
Mais tout ceux à qui j'avais parlé de mon escapade parisienne posaient la même question "Tu vas voir la Tour Eiffel ?"
Donc, à la demande générale je l'ai fait!!!

Passé "le choc" du bain de foule sur l'Esplanade du Trocadéro, elle apparait majestueuse telle que dans mon souvenir, plus pimpante peut-être par cette après-midi ensoleillée...



La douceur du temps fait que pelouses et bancs sont pris d'assaut. Image insolite (sans doute) pour une fin mars.



La Mythique Grande Dame Parisienne corsetée de dentelles de métal a le monde à ses pieds.



Je me sens si petite sous cette immensité.

Étourdissant ce brouhaha et cette perspective qui s'envole vers le ciel.

Un dernier coup d’œil et je m'échappe...
par Mys le vendredi 6 avril 2012 09:59


 Le Panthéon Bouddhique annexe du Musée Guimet permet d'admirer des œuvres de Chine et du Japon mais surtout permet de découvrir un jardin,  lieu de calme absolu dans l'esprit des Jardins de Thé japonais.



S'assoir sur le banc près du Pavillon de thé, contempler les bambous géants et les érables qui se reflètent dans les bassins, se laisser bercer par le bruit de l'eau qui court sous les petits ponts de bois, admirer les dalles de pierres et les sculptures, oublier la ville pourtant si proche.



 Tout porte à la contemplation...

Entre ombre et lumière une parenthèse de sérénité et d'apaisement...



par Mys le mercredi 4 avril 2012 10:31
Arriver tôt à Montmartre est un vrai luxe. Quand je dis tôt, c'est aux environs de 9 heures, pas aux aurores non plus...

Personne ou si peu, les premiers rayons du soleil, le calme avant l'effervescence.






Sortir à la station de métro Abbesses, acheter une petite grignote chez Coquelicot, grimper la Rue des Abbesses, reprendre son souffle sur la Place Emile Goudeau, recommencer à grimper et se perdre avec délice dans le dédale des rues menant au Sacré-Cœur... (Même la Place du Tertre était calme !)




Ne pas rester figée sur les clichés mais partir à la découverte de rues tranquilles, de passages ignorés, d'escaliers vertigineux, de belles architectures.









Finir sa promenade assise au soleil  sur un banc du Square Jehan Rictus devant le Mur des je t'aime en grignotant une petite douceur avant de reprendre le métro.



J'ai une affection particulière pour ce quartier, parce que j'adore Amélie, parce lors de mon premier voyage à Paris ce fut ma première visite, parce... j'aime ce quartier.



J'y reviens toujours avec émotion,  poussée par une évidence ;  pourtant les choses changent peu,  seules les saisons et les circonstances rendent l'atmosphère différente.


par Mys le mardi 3 avril 2012 10:33
Tourbillons de voitures, vagues humaines, la vie parisienne est un tumulte visuel et auditif permanent pourtant il suffit de pousser une grille, de franchir un seuil, de lever la tête, de regarder au loin pour découvrir (bien aidée par mon guide) de vrais lieux de calme, de contemplation et de repos.

De squares en jardins,  de passages en galeries, ces havres hors circuits permettent de se poser, d'admirer,  d'apprécier le silence, de prendre son temps pour lire, rêver, souffler ou déguster une gourmandise !.

par Mys le lundi 2 avril 2012 14:58
"Ah ! qu'il est doux de ne rien faire,
Quand tout s'agite autour de nous !" *

Me voilà revenue de mon escapade parisienne.
Un temps magnifique, de belles découvertes, de jolies images et des impressions à partager...

La Grande Dame vous salue...



* extrait de Galatée, opéra-comique de Jules Barbier et Michel Carré

par Mys le lundi 5 mars 2012 10:37

Des rues étroites pavées, des passages, des placettes, des fontaines, des lavoirs et une étonnante rencontre avec... un dragon.









Voilà le beau décor de ma promenade matinale à Seillans avant un déjeuner à la campagne au soleil de cette fin d'hiver.
par Mys le jeudi 15 décembre 2011 14:33
Pour les fêtes de fin d'année,  Grasse s'est parée de lumières.



Le Jardin des Plantes s'est métamorphosé en Jardin Merveilleux ; des cygnes et des canards barbotent au milieu des jeux d'eau dans un bassin inondé de lumière, des ombrelles géantes ondoient sous le vent, des roseaux illuminés et colorés s'étirent vers le ciel, des guirlandes scintillantes dégringolent des arbres centenaires.





La Tour de l’Évêque s'est également mise sur son 31.



Cette ambiance de lumières, sous un ciel noir profond, par un froid mordant c'était beau et différent...
par Mys le lundi 5 décembre 2011 14:43
Quelle "foire" sympathique ce Marché de Noël d'antan au Rouret.

Douceur du temps, ambiance festive et chaleureuse, rires et sourires, danses et musiques, gourmandises salées et sucrées, petits plaisirs à offrir ou à s'offrir...

Et ces métiers d'antan "servis" par des mains virtuoses façonnant le fer,


modelant la terre,


taillant la pierre,


filant la laine,


tressant des paniers,


distillant lavande et eau de vie...


Un retour dans le passé (ce qui n'est pas pour me déplaire) vers ces traditions racontées avec passion...
par Mys le mercredi 9 novembre 2011 14:41



Un peu de couleur, de flamboyance dans cette grisaille nous fera le plus grand bien...




par Mys le lundi 17 octobre 2011 13:49
Le street-art ou art urbain est un mouvement artistique contemporain*.

Il regroupe toutes les formes d’art réalisées dans la rue ou dans des endroits publics englobant diverses méthodes telles que le graffiti, le graffiti au pochoir, les stickers, les posters, la projection vidéo, les installations de lumière, la céramique, etc...

* Le Graffiti.com

Petite sélection marseillaise...




par Mys le dimanche 16 octobre 2011 14:27



Au hasard des rues, des places, des cours, des monuments, des fontaines ; simplement guidée par l'envie voici Aix en Provence.





Le sourire aux lèvres, savourer cette liberté de découverte, prendre le temps d'admirer, de voir, de regarder, d'écouter et de partager quand le dialogue se noue au hasard d'une visite...




Se laisser imprégner des lieux, s'attarder, s'enthousiasmer de la vue offerte par un volet entrebâillé sur un jardin "sauvage"...



S'apercevoir qu'il est temps de rentrer et se dire de façon quasi jubilatoire  que n'ayant pu tout voir il faudra revenir...



Hôtel de Châteurenard

Et ce n'est là qu'une infime partie des sensations ressenties et vécues, il est des jours où je me dis qu'oser aller au bout de ses envies est une bien "jolie chose" ; ce jour là en fut un...



par Mys le mardi 13 septembre 2011 13:45
Lors de la 6ème Fête du Canal de la Siagne j'ai pu découvrir le Domaine des Sources. Exceptionnellement ouvert à cette occasion ce magnifique domaine situé entre Escragnolles et Saint Vallier de Thiey recèle bien des trésors.







Dans cet espace boisé de 122 hectares se découvrent des chênes majestueux, des peupliers effilés, d'innombrables petits ponts de pierre sous lesquels serpente La Siagne qui sort de la montagne par des résurgences, des lacs où glissent cygnes et canards ainsi qu' une bâtisse imposante inspirée du XVIIème siècle "Le Castel" et de petites dépendances dispersées  (bergerie, moulin en ruine...) ; le tout dans une atmosphère de calme, de sérénité et de contemplation.









Vieilles pierres, portes et pavements anciens, fontaine font la beauté du Castel.
L'intérieur attendait les visiteurs ; amaryllis ornant la table dressée (j'ai craqué...), coupe de fruits frais sur le rebord de la cheminée... Quel plaisir de déambuler dans cette demeure et d'y découvrir au fil des pièces meubles massifs, tapisseries, mille détails de décoration.












Puis-je parler de tout cela sans évoquer la lumière ; celle du soleil qui magnifie le vert de l'eau et des végétaux et celle des éclairages qui donnent à la bâtisse une ambiance particulière...



Je savoure la chance que j'ai eu de visiter ces lieux devant lesquels j'ai si souvent terminé mes ballades et que j'ai si souvent imaginé.
par Mys le vendredi 9 septembre 2011 13:34
Je ne pouvais passer sous silence la beauté, l'originalité, la qualité des vitrines et boutiques de Cunéo.

Petits "corners" sous les arcades, enseignes en fer forgé, devantures en bois ouvragé.



Bars et salons de thé "cosy" à l'ambiance rococo décorés de boiseries, moulures, dorures, marbre et parquets où les pâtisseries s'offrent aux gourmands.



Magasins de bonbons et de "douceurs" attendant les inconditionnels du sucre




et tous les autres...



Vous allez dire que je m'émerveille d'un rien ; j'assume, tout m'émerveille et plus je découvre plus mon œil m’entraîne à voir les détails, les petites choses ; nous avons encore de belles choses à partager sur les chemins de la découverte...



par Mys le dimanche 4 septembre 2011 09:31
Quelle jolie fin de saison estivale que ces vacances imprévues en Italie, à Cunéo.



Le gite étant gentiment assuré, mon unique "souci" fut de me plonger dans l'atmosphère de cette ville que je ne connaissais pas.



Quatre jours de beau temps pour faire les boutiques, aller à l'imposant marché du mardi (j'y ai trouvé de beaux "torchons" à broder et des kilomètres de galons et dentelles...), visiter la ville : ses lieux incontournables mais aussi au hasard des rues découvrir ses trésors cachés (cours intérieures, façades ouvragées, détails d'architecture, vitrines et magasins anciens...), se laisser aller à la gourmandise, n'avoir aucun horaire et flâner le nez au vent...



J'ai rempli mes yeux de mille images magnifiques et mes oreilles ce ce parler si chantant qu'est l'italien (le mien est revenu subito !!!)



Merci à celles qui ont permis cet intermède italien...



par Mys le samedi 13 août 2011 09:28

Mon p'tit cœur : expression de tendresse pour une personne que l'on aime ou par badinage...



Jolie comme un cœur : être attendrissante, mignonne, charmante...


 Avoir le cœur sur la main : être généreux...


Avoir un cœur d'artichaut : tomber fréquemment et aisément amoureux...



Avoir le cœur serré : être attristé...



Avoir un cœur de pierre : être insensible, froid, fermé à toute émotion...

C'est fou ce que l'on peut faire avec une feuille de salsepareille...
par Mys le jeudi 11 août 2011 08:49
Ballade en soirée aux Jardins du Musée International de la Parfumerie à Mouans-Sartoux où une visite "Les plantes odorantes de la nuit" était organisée.

Pourtant tout proche, ce fut pour moi une découverte. Ce vaste jardin de campagne propose une promenade parmi les espèces végétales utilisées en parfumeries et les aromatiques.



J'avoue avoir fait une visite "buissonnière" laissant vagabonder mes yeux et écoutant d'une oreille distraite les explications...

J'ai découvert l'absinthe, l'arquebuse, froissé pour parfumer mes mains feuilles de verveine, de mélisse et fleurs de lavande;  j'ai cueilli des fleurs de jasmin mais point de tubéreuses, elles n'étaient pas encore fleuries alors que la première a éclos  chez moi il y a trois jours !!!! Tout le monde voulait en voir....



La vue d'ensemble de ce jardin sous le soleil déclinant après une journée de mistral était éclatante, soulignant les contrastes des différents verts, des pierres et des surfaces aquatiques.



Au fil des saisons, les ambiances visuelles et odorantes changent, j'y retournerai donc...

Ce fut une douce soirée.

par Mys le lundi 1 août 2011 12:32
Quelle belle idée que celle de Christelle de Fil'anthrope d'organiser une exposition en plein air de ses modèles à Seillans.

Dans un cadre qui semblait n'attendre que cela, certains oliviers sont agrémentés de guirlandes d'échevettes de fil à broder en ribambelles, l'effet de présentation en extérieur est saisissant, ces touches de couleurs éclatantes et brillantes "jetées" dans le vert du feuillage et ces fils verts côtoyant le grisé des troncs éclairés par le soleil... c'est juste Beau.



D'autres oliviers sont transformés en cimaises et accueillent au creux de leurs troncs ou au bout de leurs branches une princesse chinoise, indienne  ou des olives stylisées...



Les vieux murs en pierres des restanques servent de chevalets. Éclairés par la lumière naturelle les détails, les contrastes de fils, les différents points des ouvrages sont plus remarquables.

La flânerie est permise, rien ne presse...



Broder et papoter dans ce décor paisible, à l'ombre des oliviers accompagnées du chant des grillons ( point de cigales !) j'ai connu des week-end plus désagréables !!!
par Mys le samedi 23 juillet 2011 09:26
Après le village de Seillans, direction Draguignan au détour d'un virage sur une route bordée de verdure apparaît Bargemon.



Terre d'Art, ce petit village fourmille de galeries et d'artistes et d'Histoire ses remparts du XIème siècle, sa prison datant de 1582, ses belles portes sont remarquables.

Places ombragées de platanes centenaires, placettes où les tilleuls tamisent le soleil, un chat y dort, une jeune femme y lit sur une chaise longue... Aucune agitation, juste un après-midi d'été...



De fontaines moussues en lavoirs anciens et rigoles, la musique de l'eau accompagne la flânerie.



Les pas de portes sont des mini-jardins exubérants de couleurs, de variétés, de décorations, un vrai bonheur pour les yeux...



Forêts et restanques d'oliviers s'offrent en paysage.

Trois musées (en accès libre !) agrémentent cette visite :
- Musée Honoré Camos (peintre provençal animalier)
- Musée des fossiles et minéraux
- Musée des machines à écrire dévoile une superbe collection, ouvert il y a environ 2 mois c'est le 2ème en France. Un musée plus conséquent ouvrira en 2012, la totalité de la collection y sera visible (actuellement un tiers est exposé).

Cette visite fut une nouvelle découverte enrichissante et rafraîchissante sous un ciel bleu "lavé" par le mistral...




par Mys le samedi 9 juillet 2011 13:42



Au bout d'une route sinueuse dans les collines de San Remo se découvre sur fond bleu azur le clocher de Bussana Vecchia, ce village médiéval meurtri par les Sarrasins, les tremblements de terre et longtemps laissé pour compte survit grâce à ses habitants ; une communauté d' artistes installés depuis les années 60, de jeunes talents, d'italiens du cru et d'étrangers tous amoureux de ce havre de paix.

Le dépaysement est immédiat, pas de voitures, aucun bruit, juste les hirondelles, le bonjour des gens croisés, quelques visiteurs très discrets..

Il y a tant de choses à regarder que les yeux ne savent plus où se poser...

Ruelles pavées,  vieilles portes,  fenêtres à vitraux, entrées décorées,  murs de pierres où "s'étalent" vigne vierge et bougainvilliers, passages voûtés où se découvrent grilles ouvragées et montées d'escaliers, ateliers d'artistes ouverts à la visite...








Deux églises baroques dont seuls les murs sont encore debouts offrent aux visiteurs quelques restes de  fresques colorées, de statues et d'ornements...



Au sommet du village les ruines du château "reconverties" en jardin botanique offre une vue époustouflante sur le clocher et sur la mer, c'est un lieu paradisiaque et ombragé, un dédale d'escaliers au milieu de plantes rares et connues, de fruitiers et de cactées, d'objets... Un petit musée "des anciens" complète la visite.



Un café à la Piazzetta Golosa,  un déjeuner avec vue sur la Méditerranée sous la treille de l'Osteria degli Artisiti et...





Quatre heures de bonheur absolu, hors du temps, à contempler, regarder, s'imprégner des lieux et du moment...



PS : Je repars tout de suite et je vous y emmène si vous voulez...
par Mys le lundi 4 juillet 2011 14:21
Mons, Callian, Fayence, Montauroux, Tourrettes sont des villages perchés du Var, localement proches, leurs visites peut se faire dans la journée.



Petit ou grand, chacun possède bien sûr son histoire, ses originalités mais ils ont en commun le charme des ruelles étroites souvent abondamment fleuries, des vieilles pierres, des portes anciennes, des envolées d'escaliers  et des inévitables matous qui se prélassent. Ils offrent des vues superbes sur la campagne alentour et sur ... les toits.



par Mys le lundi 16 mai 2011 15:05
La Villa Eilen Roc et son jardin sont un lieu préservé d'Antibes...



Palissées, en massifs, isolées ou groupées ; rose tendre, rouge sang, jaune d'or, blanc d’albâtre ; simples ou mousseuses ; ports altiers ou "dégaines" vagabondes les roses sont en fleur et nous offrent dès le portail de la roseraie un spectacle  sublime.

Au détour d'une allée une pergola toute de roses ornée s'étire vers l'oliveraie ; cette ligne quasi infinie semble une palette de peintre et les pétales tombés au sol des taches de peinture qui s'en sont échappées...



C'est si beau...
par Mys le mardi 11 janvier 2011 13:49



Profitant d'une journée de soleil mi-décembre, me voilà à St Paul de Vence, peu de monde dans les rues en ce début d'après-midi ; une ballade idéale dans des conditions parfaites pour apprécier les lieux, pour prendre le temps d'admirer, de découvrir, de regarder et de voir...











Je laisse les photos parler pour moi...


par Mys le samedi 9 octobre 2010 15:59



Quels secrets protègent ces vieilles portes, si on les poussait que découvrirait-on, les souvenirs d'une vie faite de rires et de larmes, de joies et de peines...





Souvenirs du passé, vécu du présent, espoir de l'avenir...







par Mys le mercredi 25 août 2010 19:32
Promenade loin du brouhaha  et de la chaleur de la Côte, le long du Canal de la Siagne en dessous de Saint-Cézaire sur Siagne.



A l'ombre des figuiers, noisetiers, noyers, acacias, lauriers... 2 heures de ballade entre Siagne "domptée" dans la Canal et Siagne qui "roule" en contrebas.
De temps en temps, un petit pont en pierres enjambe le Canal, l'eau y coule sans bruit, simplement troublée de temps en temps par un poisson qui vient à la surface (oui, il y a des poissons dans le Canal de la Siagne !)







Plus en contrebas, près de la rivière se trouvent quelques "cabanons", de certains s'échappent éclats de rire et éclats de voix, d'autres sont silencieux, inhabités ou "siesteux", d'autres enfin sont à l'abandon et/ou en ruines, Dommage...








Je pense renouveler ce moment paisible, sur d'autres tronçons, l'environnement sera différent mais d'autres découvertes m'attendent ailleurs...


par Mys le mercredi 12 mai 2010 16:38

Au Cap d'Antibes, nichée dans un écrin de verdure se cache un "petit bijou" : La Villa Eilen Roc, son parc et sa roseraie.

Depuis le portail une longue allée bordée de pins, de palmiers, de pittosporums odorants et d'essences méditerranéènnes vous emmène jusqu' à la villa de style Belle Epoque. Tout y est superbe : hauts plafonds,mobilier, parquets, boiseries, marbres, cuirs, effets personnels ayant appartenus aux anciens propriétaires (notamment une robe au corsage perlé magnifique)...
Au détour des pièces apparaît un "jardin d'hiver" fleuri d'orchidées, meublé de canapé et fauteuil recouverts de piqué blanc dont les fenêtres donnent sur le jardin, c'est sans aucun doute ma pièce préférée...

A l'extérieur, des petits chemins vous promènent dans l'immense parc planté de magnolias immenses, de palmiers, de pins, de lentisques, de myrthes d'euphorbes géantes, d'un tilleul prêt à fleurir et de tant d'autres végétaux où oiseaux, écureuils et lézards cohabitent. Au fond du parc on surplombe la mer, la vue est magnifique, la lumière aujourd'hui était magique, l'eau miroitait sous les rayons du soleil sorti pour l'occasion.

Et puis il y a la roseraie, explosion de couleurs, de nuances, de formes, de senteurs ; roses, rouges, oranges, blanches, violettes, de plusieurs couleurs (juste des touches sur le coloris dominant) et même une rose qui semble être en velours bordeaux vieilli  ; roses simples, roses aux "mille pétales", roses en boutons, roses fanées...
Des bancs accueillent contemplation, rêverie, repos, méditation, admiration...

Je n'avais jamais vu la roseraie à cette époque de l'année, c'est troublant de féérie et pas seulement parce que j'adore les roses...

C'est une visite à faire sans tarder, sans stress, au calme, bienfaitrice et réparatrice...

Merci à mes amies de m'y avoir accompagnée, c'est des instants, des images et des souvenirs à partager...

Si le billet vous paraît un peu long, pardon mais il fallait bien ça pour vous faire partager mon enthousiasme!!!