Les Rêves de Mys

 

Partager le plaisir de découvrir, de créer, de rêver, de ces "petits riens" qui font nos vies et échanger idées, belles images et savoir-faire.

<novembre 2018>
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
3456789

Archives
octobre 2018 (5)
septembre 2018 (4)
août 2018 (10)
juillet 2018 (3)
juin 2018 (10)
mai 2018 (5)
avril 2018 (5)
mars 2018 (8)
février 2018 (5)
janvier 2018 (3)
décembre 2017 (8)
novembre 2017 (3)
octobre 2017 (9)
septembre 2017 (5)
août 2017 (6)
juillet 2017 (3)
juin 2017 (12)
mai 2017 (11)
avril 2017 (12)
mars 2017 (8)
février 2017 (6)
janvier 2017 (2)
décembre 2016 (9)
novembre 2016 (6)
octobre 2016 (2)
septembre 2016 (8)
août 2016 (12)
juillet 2016 (6)
juin 2016 (6)
mai 2016 (5)
avril 2016 (6)
mars 2016 (8)
février 2016 (8)
janvier 2016 (8)
décembre 2015 (6)
novembre 2015 (1)
octobre 2015 (10)
septembre 2015 (6)
août 2015 (8)
juillet 2015 (10)
juin 2015 (8)
mai 2015 (8)
avril 2015 (7)
mars 2015 (8)
février 2015 (6)
janvier 2015 (8)
décembre 2014 (9)
novembre 2014 (4)
octobre 2014 (7)
septembre 2014 (5)
août 2014 (10)
juillet 2014 (6)
juin 2014 (9)
mai 2014 (7)
avril 2014 (9)
mars 2014 (8)
février 2014 (7)
janvier 2014 (11)
décembre 2013 (9)
novembre 2013 (8)
octobre 2013 (5)
septembre 2013 (7)
août 2013 (8)
juillet 2013 (11)
juin 2013 (7)
mai 2013 (6)
avril 2013 (6)
mars 2013 (5)
février 2013 (6)
janvier 2013 (9)
décembre 2012 (7)
novembre 2012 (6)
octobre 2012 (11)
septembre 2012 (9)
août 2012 (7)
juillet 2012 (10)
juin 2012 (10)
mai 2012 (10)
avril 2012 (14)
mars 2012 (8)
février 2012 (11)
janvier 2012 (11)
décembre 2011 (9)
novembre 2011 (11)
octobre 2011 (11)
septembre 2011 (9)
août 2011 (12)
juillet 2011 (10)
juin 2011 (9)
mai 2011 (12)
avril 2011 (10)
mars 2011 (12)
février 2011 (11)
janvier 2011 (9)
décembre 2010 (12)
novembre 2010 (9)
octobre 2010 (10)
septembre 2010 (12)
août 2010 (11)
juillet 2010 (12)
juin 2010 (8)
mai 2010 (9)
avril 2010 (7)
mars 2010 (6)
février 2010 (9)
janvier 2010 (3)
décembre 2009 (1)
novembre 2009 (4)
septembre 2009 (3)
août 2009 (6)
juillet 2009 (2)
juin 2009 (2)

Quelques citations...
 Nous ne devrions jamais avoir honte de nos larmes, car c'est une pluie qui disperse la poussière qui recouvre nos coeurs endurcis.
Charles Dickens- Les grandes espérances

 
 Je ne sais pas ce qui est beau, mais je sais ce que j'aime et je trouve ça amplement suffisant.
-Boris Vian-
 
 Le bonheur est une petite chose que l'on grignote assis par terre au soleil.
-Jean Giraudoux-

 
 Il est des moments où il faudrait oublier les vieux espoirs et s'en créer de nouveaux.
-Johann Friedrich von Schiller-
 
 Il y a des moments où il faut encore courir des risques, faire des pas fous.
-Paulo Coelho- Sur le bord de la rivière Piedra

 
 L'automne, c'est cousu de moments de grâce qui ne durent pas.
-Janine Boissard- La maison des enfants
C'est très important le rire, il brise le mur de la peur, de l'intolérance et du fanatisme.
-Tahar Ben Jellon- La nuit sacrée

 Le temps est ce que nous sommes. Il est sur notre visage, dans nos silences, dans notre attente. Méritons le temps de la patience et des jours où rien n'arrive.
-Tahar Ben Jellon- La nuit sacrée
La patience est l'art d'espérer.
- Luc de Clapiers, Marquis de Vauvenargues-
Cueillons les douceurs, nous n'avons à nous que le temps de notre vie.
- Proverbe perse -
Quand on aime la vie, on aime le passé,parce que c'est le présent tel qu'il a survécu dans la mémoire humaine.
-Marguerite Yourcenar- Les yeux ouverts

Soyez reconnaissants aux personnes qui nous donnent du bonheur. Elles sont les charmants jardiniers par qui nos âmes sont fleuries.
- Marcel Proust -
Le souvenir c'est la présence invisible.
- Victor Hugo - Océan prose

Le souvenir est le parfum de l'âme.
- George Sand -
Il y a des moments doublement mélancoliques et mystérieux, où notre esprit semble éclairé à la fois par le soleil qui se couche et par la lune qui se lève.
- Victor Hugo -

...Ne cultive pas les regrets, on ne récolte jamais que les sentiments que l'on sème...
- Charles Aznavour - Il te suffisait que je t'aime
Chacun de nous sent un jour le besoin d'exorciser ses démons, ceux qu'il connait et surtout ceux qu'il ignore et qui le poussent vers des ravins qu'il ne voit pas.
- Tahar Ben Jelloun - L'auberge des pauvres

La vie est semée de ces miracles que peuvent toujours espérer les personnes qui aiment.
- Marcel Proust - A l'aube des jeunes filles en fleurs
Chaque douleur est une mémoire.
- Eric Fottorino - Un territoire fragile

... Nos raisons renoncent mais pas nos mémoires ...
- J.J Goldman -
Je voudrais vous revoir
La mémoire, c'est curieux, s'attarde délicieusement là où les yeux ont pleuré.
- Hugo Pratt - Hugo Pratt en verve

Si quelque chose de précieux et d'irremplaçable disparait, nous avons l'impression de nous réveiller d'un rêve.
- Hermann Hesse -
Un peu de folie est nécessaire pour faire un pas de plus.
- Paulo Coehlo -
Manuel du guerrier de la lumière
... Il doit rester quelques rêves d'enfant cachés sous mon oreiller, je tenterais de ne pas les écraser avec ma tête lourde de soucis d'adulte...
- Mathias Malzieu - La mécanique du coeur
Aujourd'hui n'est que la mémoire d'hier, et demain le rêve d'aujourd'hui.
- Khalil Gibran - Le prophète

Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais.
- Oscar Wilde -
... L'amour est bien le plus difficile des arts. Et écrire, danser, composer, peindre c'est la même chose qu'aimer. C'est du funambulisme. Le plus difficile, c'est d'avancer sans tomber.
- Maxence Fermine - Neige
La mélancolie, c'est le bonheur d'être triste.
- Victor Hugo -
Je suis plein du silence assourdissant d'aimer.
- Louis Aragon - Le fou d'Elsa

Le vrai rêveur est celui qui rêve de l'impossible.
- Elsa Triolet - Mille regrets
C'est fou comme la voix seule peut dire d'une personne qu'on aime - de sa tristesse, de sa fatigue, de sa fragilité, de son intensité de vivre, de sa joie. Sans les gestes, c'est la pudeur qui disparaît, la transparence qui s'installe.
- Philippe Delerm - La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules

Bonheur : un mot fragile, évanescent, léger surtout.
- Philippe Delerm -
Ce qu'il y a devant nous et ce que nous laissons derrière, ceci est peu de chose comparativement à ce qui est en nous. Et lorsque nous amenons dans le monde ce qui dormait en nous, des miracles se produisent.
- Henry David Thoreau -

Nous ne choisissons pas les choses qui nous touchent.
- Graham Greene -
Les mots sont les passants mystérieux de l'âme.
- Victor Hugo - Les contemplations

Il faut apprendre à oublier sans ça, l'existence devient impossible.
- Alice Parizeau - Survivre
Il y a des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d'oser les tenter.
-Bernard Weber- La révolution des fourmis
On ne se souvient pas des jours, on se souvient des instants.
Les grandes passions se préparent en de grandes rêveries.
- Gaston Bachelard - La poétique de la rêverie
Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves.
- Eléanor Roosevelt -
L'art n'est que sentiment.
- Auguste Rodin -

Tu dois vivre dans le présent, te lancer au devant de chaque vague, trouver ton éternité à chaque instant.
- Henry David Thoreau -
Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, le matin, à la table des anges.
- Khalil Gibran -

Quelle flamme pourrait égaler le rayon de soleil d'un jour d'hiver.
- Henry David Thoreau -
Si vous ne renoncez à rien, vous vous abstenez de choisir. Et quand on s'abstient de choisir, on s'abstient de vivre la vie que l'on voudrait.
- Laurent Gounelle - L'homme qui voulait être heureux
Dans le domaine de la sagesse, tout progrès exige une bonne dose de culot.
- Hanif Kwreshi - Intimité
L'arbre de la tristesse ne le plante pas dans ton coeur. Relis chaque matin le livre de la joie.
- Omar Khayyam -

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe.
- Gustave Flaubert - 
Le silence est une tranquillité mais jamais un vide ; il est clarté mais jamais absence de couleur ; il est rythme ; il est le fondement de toute pensée.
- Yehudi Menuhin
-
La vie est comme un arc en ciel : il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs.
- A. Ramaiya -

La passion, cet absolu désir qu'on ne peut jamais combler quand il a pour moteur l'absence de l'autre.
- Jean Royer - La main cachée

Ce que la voix peut cacher, le regard le livre.
- Georges Bernanos - Dialogue des carmélites
Les seuls beaux yeux sont ceux qui vous regardent avec tendresse.
- Coco Chanel -

Savoir qu'il n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
- Marcel Proust - A l'ombre des jeunes filles en fleurs
La tristesse va et vient comme les saisons.
- Diana Evans -

La vie n'est pas triste. Elle a des heures tristes.
- Romain Rolland -
L'imagination peint, l'esprit compare, le goût choisit, le talent s'exécute.
- Duc de Lévis - Maximes, préceptes et réflexions

L'amour fait songer, vivre, croire.
- Victor Hugo - Les contemplations
Toutes les batailles de la vie nous enseignent quelque chose même celles que nous perdons.
- Paulo Coelho - La cinquième montagne

Le jardin est une méditation à ciel ouvert, un secret révélé à qui le mérite.
- Ghislaine Schoeller - Marie d'Ispahan
Y a t 'il une oreille assez fine pour entendre le soupir des roses qui fanent ?
- Arthur Schnitzler -

Entre les désirs et leurs réalisations s'écoule toute la vie humaine.
- Arthur Schopenhauer -
On voit tellement de choses lorsqu'on ferme les yeux.
- Dominique Levy-Chédeville - Gaspard de la nuit et des étoiles

Nul ne rencontre deux fois l'idéal. Combien peu le rencontrent même une fois ?
- Oscar Wilde - Le portrait de Dorian Gray
Dans toutes les larmes s'attarde un espoir.
- Simone de Beauvoir - Les Mandarins

D'une joie même le souvenir a son amertume, et le rappel d'un plaisir n'est jamais sans douleur.
- Oscar Wilde - Le portrait de Dorian Gray
... Il faut savoir cacher sa peine sous le masque de tous les jours...
- Charles Aznavour - Il faut savoir
Les mains sont des symboles et parfois des révélations.
- Eve Belisle - Pension de famille
Il y a des mots qui pleurent et des larmes qui parlent.
- Abraham Cowley -

On a besoin des mains pour dire les choses que la parole ne traduit pas.
- Anne Hebert -Le torrent
Ce que la volupté a de délicieux, elle le reçoit de l'esprit et du coeur.
- Vauvenargues -

Une lettre c'est magnifique et précieux comme un morceau d'âme.
- Anne Dandurand - Petites âmes sous ultimatum
Sans vos gestes, j'ignorerais tout du secret lumineux de votre âme.
- José Ortega Y Gasset -

La vie est un sommeil, l'amour en est le rêve. Et vous aurez vécu, si vous avez aimé.
- Alfred de Musset -A quoi rêvent les jeunes filles
Ce sont mes amis qui m'ont fait aimer la vie. Ils me rendent meilleur à mesure que je les trouve meilleurs eux-mêmes.
- Jacques Chardonne -
La sagesse fait durer, les passions font vivre.
- Chamfort -
Je puis regretter d'avoir menti, d'être la cause de ruines et de souffrances mais fussé-je sur le point de mourir, je ne pourrais me repentir d'avoir aimé.
- Graham Greene - Le fond du problème
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu.
- Chamfort -
On peut sécher ses larmes, mais son coeur jamais.
- Marguerite de Valois -

La passion est un ouragan, quelque chose de sublime qui précipite le désastre. C'est une histoire qui se termine toujours mal.
- Tahar ben Jelloun - L'auberge des Pauvres
N'oubliez pas, on vit juste pour quelques rencontres.
- François Cheng -

L'absence est une ride du souvenir. C'est la douceur d'une caresse, un petit poème oublié sur la table.
- Tahar ben Jelloun - Moha le fou, Moha le sage
Le plus beau des lendemains ne nous rend pas la veille.
- Proverbe français -

La lecture, charmant oubli de vous-mêmes et de la vie.
- Rivarol - Rivaroliana

Comme sont subtils et nombreux, et lourds à porter, nos fourvoiements, nos pensées secrètes, nos espérances inavouées, les gestes que nous attendons d'autrui, ceux que nous retenons,les mots que nous voulons entendre, ceux que nous entendons et ceux qui n'ont pas été dits.
- Alice Ferney - La conversation amoureuse
Les rêves sont les clés pour sortir de nous mêmes.
- Georges Rodenbach - Le règne du silence (Au fil de l'eau)
On donne facilement des conseils, ça amuse beaucoup celui qui les donne et ça n'engage à rien celui qui les reçoit.
- A.Karr -
L'absence est le plus grand des maux.
- Jean de la Fontaine - Les Fables

Le bonheur c'est du chagrin qui se repose.
- Léo Ferret -

Aimer et être aimé sera la plus grande affaire de toute notre vie.
- Jean-Jacques Rousseau -
C'est toujours par hasard qu'on accomplit son destin.
- Marcel Achard -

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe.
- Gustave Flaubert - 

 

 


Mys annonce
Esprit de mode (1915-1945)
Exposition au Musée des dentelles et broderie à Caudry (59) jusqu'au 15 septembre 2019
en savoir +
Foujita, l'étoffe d'un peintre
Exposition au Musée de la toile de Jouy à Jouy-en-Josas (78) jusqu'au 13 janvier 2019
en savoir +
Japon & Jouy -dialogues entre Sarasa & Indiennes-
Exposition au Musée de la toile de Jouy à Jouy-en-Josas (78) jusqu'au 13 janvier 2019
en savoir +
Le peuple des femmes nuages -Himalaya 1907-
Exposition au Musée Saint Rémi à Reims (51) jusqu'au 31 décembre
en savoir +
L'asie rêvée d'Yves Saint Laurent
Exposition au Musée Yves Saint Laurent à Paris (16e) jusqu'au 27 janvier 2019
en savoir +
Willy Ronis par Willy Ronis
Exposition au Pavillon Carré de Baudoin à Paris (20e) jusqu'au 2 janvier 2019 (prolongation)
en savoir +
Amour
Exposition au Louvre Lens à Lens (62) jusqu'au 21 janvier 2019
en savoir +
Haute Couture 1850-2010 -collection de la Villa Rosemaine- et Luxe obscur Yves Hayat
Expositions à la Chapelle de l'observance à Draguignan (83) jusqu'au 8 décembre
en savoir +
Exagérer pour inventer
Exposition de Joana Vasconcelos à l'Hôtel Départemental des Arts à Toulon (83) jusqu'au 18 novembre
en savoir +
Alphonse Mucha
Exposition au Musée du Luxembourg à Paris (6e) jusqu'au 27 janvier 2019
en savoir +
L'alchimie secrète d'une collection
Exposition de la collection printemps-été 1992 d'Azzedine AlaÏa à la Galerie Azzedine Alaïa à Paris (4e) jusqu'au 6 janvier 2019
en savoir +
Haute dentelle
Exposition à la Cité de la dentelle et de la mode à Calais (62) jusqu'au 6 janvier 2019
en savoir +
Silhouettes
Exposition au Musée de la mode à Albi (81) jusqu'au 30 décembre
en savoir +
Yokoso -Bienvenue au Jpon -Entre traditions et modernité-
Exposition au Parc de Wesserling -Ecomusée textile à Hussereau-Wesserling (68) jusqu'au 30 décembre
en savoir +
"Apparitions"
Exposition de photographies de Christine Mathieu à la Cité de la dentelle et de la mode à Calais (62) jusqu'au 24 février 2019
en savoir +
Emmanuelle Rybojad : Exposition lumineuse
Exposition au Royal Monceau à Paris (8e)
en savoir +
Peintures des lointains
Exposition au Musée du Quai Branly à Paris (7e) jusqu'au 6 janvier 2019
en savoir +
Papiers peints du futur
Exposition au Musée du papier peint à Rixheim (68) jusqu'au 31 décembre
en savoir +
L'histoire en costume - L'élégance au XVIIIe siècle
Exposition au Château de Champs-sur-Marne à Champs-sur-Marne (77) jusqu'au 2 novembre
DMC l'art du fil
-Histoire, actualités, Regards d'artistes- Exposition à l’Écomusée textile du Parc de Wesserling à Husseren-Wesserling (68) jusqu'au 30 décembre 2019
en savoir +

Mys et les livres

Mys et la musique
par Mys le lundi 1 octobre 2018 14:03
En hommage à Monsieur Aznavour

Dans son beau répertoire il y a "Non, je n'ai rien oublié" qui m'a toujours émue aux larmes et puis il y a "Des mots"
  qui n'est la plus connue de ses chansons mais qui possède un je ne sais quoi...

Des mots pour parler de ces mots
Pour parler fort, pour parler haut
Des mots prononcés pour l'histoire
Des mots sortis de la mémoire.

Des mots charmants
Des mots d'enfants
Des mots pour papa et maman.

Des mots nouveaux de dictionnaire
Des mots en langues étrangères
Des mots écrits, des petits mots
Des mots crachés qui font gros mots.

Des mots, des mots toujours des mots
Il faudrait se méfier des mots.

Des mots pour jouer avec les mots
Des mots riches et des mots idiots
Des mots pour mentir sans vergogne
Des mots tendres et des mots qui cognent.

Des mots insensés ou abscons
Des mots savants ou des mots cons
Des mots chuchotés à la messe
Et des mots pour parler de fesses.

Des mots pour aider son prochain
Des mots pour vendre son voisin
Des mots, des mots toujours des mots
Il faudrait se méfier des mots.

Des mots pour rassurer parfois
Des mots semant le désarroi
Des mots chantants, des mots intimes
Des mots cruels qui poussent au crime.

Des mots snobs et des mots d'argot
Des mots tranchants comme un couteau
Des mots auxquels le cœur succombe
Des mots prononcés sur les tombes.

Des mots vides et des mots ronflants
Des mots qui détruisent les gens
Des mots, des mots toujours des mots
Il faudrait se méfier des mots.

Des mots perfides et sentencieux
Des mots pour s'adresser à Dieu
Des mots qui restent symboliques
Des mots pour les nuits érotiques.

Des mots qu'on voudrait oublier
Des mots très durs à prononcer
Des mots qui vous envoient vous battre
Des mots prestigieux de théâtre.

Des mots simple et des mots d'amour
Des mots rimant avec toujours
Des mots, des mots toujours des mots
Il faudrait se méfier des mots.

Charles Aznavour/Yvan Cassar



par Mys le mercredi 30 mai 2018 10:20
Après une remontée de Ponadieu un peu pénible à cause de la chaleur nous cheminons le long de la conduite d'eau jusqu'à La Chapelle Saint Jean où l'eau coule en abondance, les dernières pluies ont improvisé des cascades sur les parois moussues.











Nous déjeunons là dans une ambiance semi-aquatique et printanière entre Siagne et cascades.



L'air est tiède, tout est parfait...



Séquence nostalgie 2ème, même lieu, autre temps...



Années 80 et des poussières...

par Mys le mardi 29 mai 2018 09:55
Il faisait chaud pourtant nous n'avons pas osé ce jour là mettre les pieds dans l'eau parce qu'après de fortes pluies La Siagne coulait rageuse et puis, parce que sa température ne devait pas être bien élevée !



Rien n'a vraiment changé, d'abord la longue descente accidentée vers Ponadieu avec comme cadeau après tous ces efforts cette arche minérale enjambant la rivière.





L'eau turquoise ourlée du blanc de l'écume tourbillonne, le vacarme est intense.
Magnifique.





Là les souvenirs reviennent,les balades, les pique-niques d'été, les baignades dans l'eau fraiche mais paisible, jamais je n'ai connu ce lieu aussi bruyant et aussi agité.
Quel contraste



Vacances de Pâques 1983, j'avais 21 ans...

Heureuse d'avoir fait découvrir ce lieu à Val, ma compagne de balades avec l'histoire qui va avec, non sans une pointe de nostalgie mais ça c'est une autre histoire !

par Mys le jeudi 29 mars 2018 12:53
Une Petite Demoiselle prénommée Alice est arrivée bien plus tôt que prévu.

Nous voilà repartis dans le monde délicieux des bébés...



Rencontre entre Nathan et Alice

par Mys le lundi 8 janvier 2018 11:51
Y'a comme un goût amer en nous
Comme un goût de poussière dans tout
Et la colère qui nous suit partout.

Y'a des silences qui disent beaucoup
Plus que des mots qu'on avoue
Et toutes ces questions qui ne tiennent pas debout.

Évidemment
Évidemment
On danse encore
Sur les accords
Qu'on aimait tant

Évidemment
Évidemment
On rit encore
Pour les bêtises
comme les enfants
Mais pas comme avant

Et ces batailles dont on se fout
C'est comme une fatigue, un dégout
A quoi ça sert de courir partout
On garde cette blessure en nous
Comme une éclaboussure de boue
Qui n'change, non, qui change tout.

Évidemment...


France Gall
Paroles Michel Berger

Sans être fan absolue je dois reconnaitre que les refrains de ces 2 là ont rythmé mon adolescence, j'ai fredonné ou chanté à tue-tête leurs chansons...
J'ai choisi Évidemment mais il y aussi Ella, elle l'a, Résiste et toutes les autres...

par Mys le mercredi 3 janvier 2018 11:17
Il a commencé à habiller l'horizon de couleurs de feu,
puis progressivement il a embrasé le ciel
me laissant éblouie devant ce spectacle de contrastes

Ce matin, à 7h59



par Mys le jeudi 14 décembre 2017 14:07
Par un froid vivifiant notre balade du jour nous emmène en bord de Siagne.

Le chemin serpente entre les arbres, les couleurs de fin d'automne nous environnent, nous traversons une forêt enchantée, le sanctuaire des chênes centenaires où des arbres majestueux, aux branches dépouillées semblent vouloir toucher le ciel, certains troncs malmenés exhibent des sculptures aux formes quasi humaines.







L'atmosphère est étrange...

Le village de Saint-Cézaire sur Siagne n’est jamais loin, les façades claires contrastent avec le ciel plombé de ce début décembre.



Puis voilà le Pont des Tuves ou des Gabres ; c'est selon, que l'on arrive côté Var ou côté Alpes-Maritimes !
C'est toujours avec émotion que je retrouve La Siagne, je ne me lasse pas de ce lieu ; le pont pavé en dos d'âne sous lequel coule une eau cristalline et sage,   








les cascades moussues d'où perlent des milliers de gouttes d'eau,






les ruines de l'ancien moulin.





Une halte pour le pique-nique et nous voilà reparties, nous remontons le cours de la rivière la surplombant dans des bois noirs d'obscurité, ça et là nous rencontrons les ruines d'anciennes habitations jusqu'à notre arrivée au Pont des Moulins ou Pont des Rey à l'architecture différente mais tout aussi pittoresque et charmante.







Et c'est là  presque au terme de cette aventure que je me dis heureusement que l'une de nous sait lire une carte parce qu'avec mon sens aigu de l'orientation ! je ne suis pas sûre qu'à ce jour nous serions rentrées !!

Fourbues par une fin de balade en montée raide, avec je ne sais combien de kilomètres dans les jambes (il est peut-être encore temps que je demande un podomètre au bonhomme à la houppelande rouge !) nous avons été récompensées par cette magnifique lumière de fin de journée d'automne.





Et comme si partager des moments de découverte comme celui-ci ne suffisait pas, nous avons eu ce jour là des moments de fous-rires mémorables.
Merci Val...

par Mys le jeudi 26 octobre 2017 07:59
Avant que n'arrive mon inévitable période d'hibernation je profite de cette arrière-saison aux accents encore estivaux.
-Pensez 25° un 25 octobre !-

Entre flamboyance de l'automne et vieilles pierres je vagabonde dans les bois.



















Ces quelques heures de marche propices au papotage et aux confidences sont une nouvelle parenthèse.

Décidément ces derniers temps des rencontres bienveillantes et créatives, des opportunités, des inquiétudes qui s'estompent (même si le fond reste présent...), des projets et des rêves à réaliser embellissent Ma Vie


par Mys le mercredi 25 octobre 2017 09:44
Presque 3 mois après, les stigmates de l'incendie de Saint-Cézaire sur Siagne sont encore bien visibles.



Un paysage de désolation où l'odeur du feu est toujours présente, les arbres sont des squelettes calcinés, leurs troncs noircis et écorchés,
 






les pierres ont éclaté sous l'effet de la chaleur...



Pourtant la vie reprend, ça et là de petites touffes vertes illuminent la terre brûlée ; beaucoup d'asparagus, promesses d'asperges printanières.





Il faudrait juste un petit coup de pouce du ciel, quelques gouttes de pluie pour activer cette Renaissance.

C'est l'étendue des dégâts qui impressionne, ça a dû être l'enfer sur terre...




par Mys le jeudi 10 août 2017 00:00
"Le soleil suspendu aux portes du couchant dans des draperies de pourpre et d'or."

François-René de Chateaubriand










"Comme le crépuscule est beau, on peut se défaire de la méfiance, de la prudence, s'abandonner à l'instant qui ressemble pour une fois à l'idée qu'on se faisait de la vie."

Nathalie Léger

par Mys le vendredi 14 juillet 2017 23:57















Se laisser emporter par l'émotion et ne jamais oublier...

par Mys le mardi 3 janvier 2017 09:40
Au seuil de cette nouvelle année je vous adresse mes vœux les plus chaleureux de Santé, de Paix et de Sérénité

Que 2017 s'anime de fantaisies, de folies, de découverte d'horizons nouveaux, de beaux projets sages ou débridés

Que votre vie s'illumine d'amitiés précieuses et de rencontres chaleureuses

Je vous souhaite de profiter auprès des vôtres des plaisirs simples de la Vie

Bref, en toutes choses je vous souhaite le meilleur

Douce Année 2017

Je vous embrasse

Mys




Je n'ai pu résister à partager avec vous les vœux si beaux et si simples  d'Agnès Ledig

"Je vous souhaite une année 2017 :

Belle de balades en forêt, et en montagne, et sur la plage, ou sur un simple chemin calme…
Belle de lectures inspirantes, et de musiques entraînantes, et d’écriture de jolies lettres…
Belle de rencontres enrichissantes, et d’amitiés naissantes, et d’échanges chaleureux…
Belle de moments de joie, et d’instants émouvants, et de rires, de rires, de rires, parfois fous…
Belle de valeurs refuge, à défendre et à partager, et de respect, et de partage…
Belle de feux de cheminée, à entendre crépiter, et de jolis nuages, à regarder passer…
Belle de générosité à hauteur de sa part, pour donner et pour en même temps recevoir…
Belle de petites lumières, pour éclairer les peines, et pour oublier les soucis…
Belle de moments de calme, loin des conflits stériles, et réfléchir à ce qui compte vraiment…
Belle de légèreté, et de papillons…
Belle de tendresse simple, et de caresses douces, et d’amour sincère, à offrir, à s’offrir…
Belle de l’instant présent, et d’émerveillement, et respirer le cœur tout grand...
Belle de la vie qui bat au fond de soi."

par Mys le dimanche 25 décembre 2016 00:00
Tout ce remue-ménage pour ce sourire....

*




par Mys le mercredi 10 août 2016 10:37
Chose promise, chose due...

Voici le spectacle extraordinaire et féérique que nous a offert le ciel sur la Montagne du Doublier à quelques jours d'intervalle vers 21 heures courant juillet.








Ces 2 dernières ont été prises le 14 juillet dernier.
Ciel de feu et de sang comme un présage...





Rien à rajouter, simplement contempler, méditer et se recueillir...

par Mys le mercredi 20 juillet 2016 11:35
Je n'ai pas voulu écrire avant aujourd'hui.
Il m'a fallu laisser filer le temps pour apaiser mes émotions.

Je ne trouve plus les mots pour exprimer peine, incompréhension et dégoût...

Je ne peux concevoir qu'en cette belle soirée d'été, jour symbolique pour La France, des enfants, des ados, des femmes et des hommes venus s'éblouir de lumières et de couleurs soient partis vers la Nuit Éternelle par la cruauté, la violence et l'ignorance d'un ... je ne sais même pas comment le nommer.

Mes pensées et ma compassion sont tournées vers tous ceux  touchés de près ou de loin qui souffrent dans leur corps, leur cœur et leur âme.

Je hais le climat de haine et de suspicion qui s'exacerbe, j'écoute affligée les logorrhées inconsidérées et sans retenue ainsi que les états d'âme des politiques...

Pourtant je crains fort d’être obligée de vivre, comme nous tous, avec ces menaces au-dessus de ma tête.

Aussi prenons soin de nous et des nôtres, profitons de tous les instants et VIVONS.

Avec toute mon amitié, je vous embrasse

Mys




par Mys le mercredi 27 avril 2016 13:54
Parfois il suffit de peu de choses pour embellir une journée.



La floraison des premières roses de mai est un de ces petits bonheurs fugaces.



Les pétales bohème de cette Précieuse éveille en moi une émotion olfactive extraordinaire.

Parfum subtil, allure de reine elle est ma passion éphémère du mois mai...




Les petits riens ne sont jamais insignifiants, la beauté foisonne dans l'infime.

Sylvie Germain-Petites scènes capitales-

par Mys le lundi 25 avril 2016 10:50
Quelques instantanés de ma fête d'anniversaire.



Grand fan des personnages de "La guerre des étoiles" (sic !!!) et notamment de Dark Vador que j'appelle "Badada", maman m'avait concocté une déco aux petits oignons...



Pour le goûter salade de fruits, cup cakes, mousse au chocolat, mousse mascarpone-citron vert et un grand gâteau réalisés par Amandine sont venus régaler ceux qui ont partagé avec moi cette date importante.









Dommage, j'étais encore souffreteux et un tantinet chafouin, la grippe m'avait terrassé une semaine avant.

Mais la journée fut belle et j'ai été gâté.



Merci à tous



par Mys le jeudi 7 avril 2016 14:51
Il en aura fallu des évènements douloureux et déstabilisants pour qu'enfin j'accepte de devenir égoïste et de me recentrer sur moi...

A  trop vouloir être parfaite pour tout et pour tous je me suis épuisée physiquement et moralement.


Aujourd'hui, j'ai pris quelques décisions radicales qui m'ont libéré l'esprit.

Côté corps, j'entame une longue période de soins qui va, je l’espère, me remettre debout.

Un peu de fantaisie, d'insouciance, de liberté me feront le plus grand bien.


Oh, je vous rassure je ne vais pas changer de vie, simplement de façon de vivre avec la capacité durable (je l'espère) de répondre "Désolée, je ne peux pas..."


Comme une Renaissance qui arrive avec le Printemps,
 c'est un signe, non ?!



par Mys le jeudi 31 mars 2016 14:59
" Eh bonjour,
 aujourd'hui j'ai 2 ans.

Je suis un  Petit Garçon plein de vie, Maman m’appelle Mini Tornade c'est pour dire !! et même si la semaine dernière j'ai été terrassé par la grippe j'ai retrouvé mon entrain et mon sourire.

Je parle, j'imite, je bricole, je m'intéresse, Mamie dit que je suis malin comme un singe !!



Ah oui il faut que je vous dise, j'habite maintenant à la campagne, je gambade dans les traces de Mamie et de Maman, je ramasse des violettes et des jacinthes sauvages, je me réveille avec le gazouillis des merles qui nichent dans les haies et je cherche des lapins dans chaque vieux tronc d'olivier puisqu'il parait qu'ils s'y cachent... ce que je fais semblant de croire !!!"



par Mys le mercredi 23 mars 2016 11:40



* Andrée Chédid -L'espérance- (Une salve d'avenir. L'espoir, anthologie poétique)

par Mys le mardi 22 mars 2016 15:00
Une pensée immense pour La Belgique, pour les habitants de Bruxelles et pour toutes les personnes qui sont aujourd'hui dans la peine et la souffrance.

Cathy, une pensée particulière pour toi.


Même le printemps pleure cette nouvelle abomination...



par Mys le mercredi 3 février 2016 10:54
Ayant subi quelques tourments ces temps derniers j'ai arrêté de courir  afin de poser pour un  moment mon corps et mon âme.

Pour autant comme il m'est quasiment impossible de rester totalement tranquille j'ai  profité de cette quiétude
pour peaufiner le blog, vous disposez maintenant de sous-rubriques qui vous permettrons je pense de retrouver plus aisément des billets anciens,

 pour découper (grand moment !) les pièces de tissu du futur tepee de Nathan,
bien sûr il faut l'imaginer cousu et dressé, ça va venir !,



 pour prendre le temps de choisir un bonheur de douceur Alpaga-Soie de chez Drops afin de réaliser  un simplissime collier au crochet



  pour crocheter des grannies bleus pour l'Association Ninoo et



 pour broder encore et toujours...

La secousse fut rude mais peu à peu les choses rentrent dans l'ordre et j'en suis bien aise !

par Mys le mardi 19 janvier 2016 15:27
Souvenir d'adolescence encore et toujours fredonné...

Hotel California
Eagles


...Welcome to the Hotel California
Such a lovely place
Such a lovely place
Such a lovely face
Plenty of room at the Hotel California
Any time of year
Any time of year
You can find it there...

Gleen Frey & Don Henley

par Mys le lundi 4 janvier 2016 11:04
J'aime les gens qui doutent
Les gens qui trop écoutent
Leur cœur se balancer.
J'aime les gens qui disent
Et qui se contredisent
Et sans se dénoncer.

J'aime les gens qui tremblent
Que parfois ils ne semblent
Capables de juger.
J'aime les gens qui passent
Moitié dans leurs godasses
Et moitié à côté.

J'aime leur petite chanson
Même s'ils passent pour des cons.

J'aime ceux qui paniquent
Ceux qui sont pas logiques
Enfin, pas comme il faut.
Ceux qui, avec leurs chaines,
Pour pas que ça nous gène
Font un bruit de grelot.

Ceux qui n'auront pas honte
De n'être au bout du compte
Que des ratés du cœur,
Pour n'avoir pas su dire
"Délivrez-nous du pire et gardez le meilleur".

J'aime leur petite chanson
Même s'ils passent pour des cons.

J'aime les gens qui n’osent
S’approprier les choses
Encore moins les gens.
Ceux qui veulent bien n'être
Qu'une simple fenêtre
Pour les yeux des enfants.

Ceux qui sans oriflammes,
Les daltoniens de l'âme,
Ignorent les couleurs.
Ceux qui sont assez poires
Pour que jamais l'Histoire
Leur rende les honneurs.

J'aime leur petite chanson
Même s'ils passent pour des cons.

J'aime les gens qui doutent
Mais voudraient qu'on leur foute
La paix de temps en temps.
Et qu'on ne les malmène
Jamais quand ils promènent
Leurs automnes au printemps.

Qu'on leur dise que l'âme
Fait de plus belles flammes
Que tous ces tristes culs.
Et qu'on les remercie
Qu'on leur dise, on leur crie
"Merci d'avoir vécu,
Merci pour la tendresse,
Et tant pis pour vos fesses
Qui ont fait ce qu'elles ont pu".

Anne Sylvestre



Elle, qui chante pour Les Petits (Nathan écoute Les Fabulettes) comme pour Les Grands,  continue à m'émouvoir, la poésie de ses mots tendres, tristes ou malicieux et de ses mélodies me touchent encore même après tant d'années (je l'ai découverte dans Les Années 80)...


par Mys le mardi 1 décembre 2015 14:43
Aujourd'hui nous sommes le 1er décembre, nous avons quitté un mois de novembre sombre qui restera à jamais gravé dans nos mémoires.

Trop d'évènements se sont télescopés, il m'a fallu faire une pause pour apaiser mon cœur et mon âme...

Au lieu de spiraler vers des abîmes profondes, j'ai pour noyer mes pensées crocheté et brodé comme une damnée... Des choses très techniques, avec des tas de couleurs, j'étais presque contente lorsque je faisais des erreurs, elles m'obligeaient à recommencer encore et encore...

Me revoilà, encore un peu bancale mais impatiente de vous montrer mes réalisations et mes avancées.



par Mys le lundi 16 novembre 2015 10:46
Douce France,
Cher pays de mon enfance...


2 jours, il m'aura fallu 2 jours pour parler de l’indicible.

Quels pouvaient être mes mots devant tant d'innocents assassinés, de personnes blessées et de familles endeuillées ?

Sidérée, atterrée par tant de peines, de souffrances et surtout écœurée par tant de haine j'ai laissé filer le temps...

Aujourd'hui,  je n'ai que des interrogations,

Saurons-nous nous relever et faire face ?

Quel avenir allons-nous offrir à nos enfants et à nos petits-enfants ;  un monde de suspicion,  de haine et de terreur ?

Aujourd'hui, je ne sais que répondre...

Aujourd'hui la seule chose dont je suis capable c'est offrir ma bienveillance et mon Amour, c'est peu mais tellement sincère.

Ensemble prenons soin de nous...


Mys

par Mys le dimanche 11 octobre 2015 12:30
Il y a une semaine tout juste que nous découvrions abasourdis et atterrés les disparitions, les dégâts et les paysages de chaos et de désolation laissés dans les communes voisines par l'orage apocalyptique survenu dans la soirée du samedi 3 octobre.

Les circonstances ont fait que je n'ai rien pu publier avant aujourd'hui mais je voulais exprimer ici ma grande peine pour ces personnes dont la vie a été anéantie en un instant par cette tourmente épouvantable.



par Mys le jeudi 18 juin 2015 10:55
Ma passion pour le linge ancien emplit mes étagères de trésors de dentelles et de linge chiffré.



 Nappes et serviettes ornent mes tables de fête, dentelles et piqués m’habillent durant l'été.
Ces objets précieux sont du linge de famille et des trésors reçus en cadeau ou chinés dans les vide-greniers



Parfois j'ai des envies de teinture alors les caracos se colorent de couleurs vives et  le linge de lit de couleurs douces !



Blanc éclatant ou coloré je conserve le même respect pour le travail accompli et j’aime l'idée que ce linge continue à vivre et à exister.



Hommage au passé...

par Mys le lundi 20 avril 2015 08:55
... Ce qui est plus grave c'est que samedi au cours d'une balade au vide-grenier de Pégomas mon doudou s'est échappé...
Mon Lapinou qui partageait mes jours et mes nuits, mes rires et mes pleurs s'est perdu...

Je suis triste même si évidemment j'en ai un autre (mais ce n'est pas Lapinou) et Mamie avec qui je me promenais est très contrariée...

Nous avons refait 1000 fois notre trajet, signalé à plein de monde la perte de cet objet précieux ; rien, niente, nothing, nada,  aucune nouvelle... et pour couronner le tout malgré les recherches sur la toile ce Doudou devait être un modèle unique impossible à retrouver !


J'étais tout bébé, j'avais 3 mois et quelques jours sur cette photo...

par Mys le vendredi 17 avril 2015 09:39
C'est par un beau dimanche ensoleillé que j'ai fêté mes 1 an.

Tout ce monde joyeux réuni pour moi, waouhhhh !



Dans une ambiance bleu turquoise égayée de ballons nous nous sommes régalés d'un beau gâteau, de cupcakes et d'une immense tarte aux fruits.



Une journée remplie de rires, de compliments (ben oui je marche maintenant), de jeux et d'excitation.



Toutes ces émotions ont fait que j'ai peu dormi la nuit suivante, à 3 heures du matin j'avais les yeux bien ouverts, ronds comme des billes...

Mais je me dis que ce n'est pas bien grave, on n'a pas tous les jours 1 an...

par Mys le mardi 31 mars 2015 07:31
Coucou c'est Nathan.

Aujourd'hui j'ai 1 an.



D'après ce qui se dit autour de moi je suis un petit garçon espiègle, dégourdi et surtout charmeur !

Je papote, je babille, j'ai un avis sur tout et comme je n'ai pas encore beaucoup de vocabulaire mon index me sert à montrer ce que je convoite et je vous le dis j'arrive toujours à me faire comprendre même si parfois Les Grands y mettent de la mauvaise volonté !

Je ne suis plus vraiment un bébé puisque j'ai 3 dents (oui je sais c'est peu...), que je fais du toboggan, de l'escalade !, des activités manuelles et que j'arrive à marcher d'un point A à un point B (s'ils sont proches) en chaloupant certes mais sur mes 2 pieds...

Ah j'allais oublier j'adore manger et je m'y essaie tout seul ; avec un peu de pratique je vais réussir à en avoir plus dans ma bouche que sur mon bavoir...



Passionnante la vie !

par Mys le mercredi 14 janvier 2015 15:25
Le défi n'attend pas. La vie ne regarde pas en arrière. Une semaine suffit largement pour que nous sachions décider si nous acceptons ou non notre destin.

Paulo Coelho
-Le démon et Mademoiselle Prym-




par Mys le lundi 12 janvier 2015 10:46



Ensemble, nous avons marché la tête haute, libres et sans peur.
Ensemble, nous avons chanté avec fierté notre hymne national.
Ensemble, nous avons applaudi le courage de ces hommes et de ces femmes lâchement assassinés.




Ensemble, soyons capables de poursuivre ce sursaut d'unité...

par Mys le samedi 10 janvier 2015 10:13
Moi qui aime tellement les mots je n'en trouve pas de suffisamment forts pour exprimer la peine qui est la mienne.

Jamais je n'aurai imaginé devoir écrire un tel billet,
 mais une brèche profonde, sanglante et glacée s'est ouverte dans Mon Monde déjà bien fissuré.

La haine, l'intolérance, l'obscurantisme, le fanatisme sont une gangrène.

En assassinant ces hommes et ces femmes ils ont porté atteinte aux valeurs et aux idéaux auxquels je suis attachée.

C'est La Liberté qu'ils ont voulu assassiner,
 mais c'était sans compter sur le sursaut de cette foule immense qui au-delà et à cause de l'horreur s'est levée et rassemblée.

Unis par la pensée et/ou par les actes, debouts et libres nous resterons...

Mys


par Mys le mercredi 7 janvier 2015 14:17
Triste, tellement triste...



par Mys le jeudi 11 décembre 2014 16:10
Elle aimait les Anglais, leurs belles dentelles
Et leurs guitares irréelles.
Devant l'électrophone elle s'habillait comme
A Brighton.
Et je gardais dans mon journal intime
Mon rêve Clémentine

Souffrir de se souvenir
Voilà le délice
Et je chante la douleur exquise
Du temps, du temps qui glisse

Nous allions sur les chemins de ronde,
Refaire le monde, la-haut
On se disait des choses idéales
Sous les étoiles
On s’endormait serrés contre les filles
Jusqu'au malheur de l'aurore

Souffrir de se souvenir
Voilà le délice
Et je chante la douleur exquise
Du temps, du temps qui glisse

Maintenant les années ont passé
Et j'ai des jours heureux
Mais il suffit d'un parfum, d'un air et
Mon cœur se serre
Parfois d'aller dans les rues d'avant
Tu sais mon cœur se fend

Souffrir de se souvenir
Voilà le délice
Et je chante la douleur exquise
Du temps, du temps qui glisse

Souvent de fermer les yeux
De partir autrefois
Çà me rend malheureux
Et heureux à la fois, comprenez ça

Ainsi la joie et les sourires
Sont aux larmes mêlés
Souffrir de se souvenir
Voilà le délice
Et je chante la douleur exquise
Du temps, du temps qui glisse...




Ces chansons je les ai d'abord écoutées distraitement, certaine de passer un moment agréable.
Puis les mélodies et les mots m'ont enveloppée d'une nostalgie heureuse.
Un petit quelque chose qui permet d'ouvrir les délicats tiroirs de la mémoire sans être submergée de peine et de tristesse...



- L'instant où le beau souvenir revient à la mémoire et l'emplit de douceur -
Amélie Nothomb

par Mys le mercredi 10 décembre 2014 11:52
Maintenant que j'ai fêté mes 8 mois je suis assez grand pour vous raconter ma vie tout seul !

J'ai pris beaucoup d'assurance et conquérant j'avance maintenant à 4 pattes, disons que je rampe style commando, c'est plus juste !



Pourtant comme la vision au ras du sol m'est devenue trop familière j'ai décidé d'explorer le monde en hauteur.
A l'aide de mes petits bras musclés je me hisse dès que je le peux,



parfois mes pieds et mes jambes s’emmêlent et ne m’obéissent pas, m'enfin !



J'ai déjà testé la glace sur mes bosses !

Cette nouvelle indépendance a décidé Les Grands à  mettre à mes pieds des trucs un peu lourds, qui font du bruit lorsque je bats le tempo sur le carrelage et qui me suivent partout.
 Il parait que ça s'appelle des chaussures !




Ah j'allais oublier,
  depuis quelques temps Les Grands me parlent de lutins, de rennes, de sapin, de Père Noël (un nouveau visage à découvrir ?)
 Il y a aussi des lumières qui brillent et qui scintillent dans les magasins et dans les rues,
et même si je trouve ça joli je me demande ce qui se trame ?!


par Mys le mercredi 1 octobre 2014 08:16
Aujourd'hui Nathan a 6 mois.



6 mois de moments privilégiés partagés.

C'est maintenant un Bébé qui tient assis, qui rit aux éclats ; un clown qui grimace et ne tient pas en place,
un vrai boulegon...



Chacun de ses sourires me fait fondre, chacun de ses étonnements m'enchante...

 Ce Petit Homme me rend gaga (c'est ce qui se murmure autour de moi !)



par Mys le dimanche 24 août 2014 13:26
Un fil rouge invisible relie ceux qui sont destinés à se rencontrer et ce, indépendamment du temps, de l'endroit ou des circonstances.
Ce fil peut s'étirer ou s’emmêler, mais il ne se brisera jamais.


Légende chinoise



par Mys le lundi 30 juin 2014 08:28
Ce petit mot pour vous dire qu'étant pour quelques semaines la nounou attitrée de Nathan je vais laisser voguer le blog au ralenti !

Je ne vous dévoilerez pas ce que ce Bébé me papote entre bulles et sourires, cela reste un secret entre lui et moi, j'envisage d'ailleurs l'écriture d'un dictionnaire bébé-adulte !!!!!!

Cet Enfant m'enchante...



Je ne vous oublie pas pour autant.

Au seuil de cette sixième année,  l'aventure des Rêves de Mys continue grâce à vous et j'en suis plus que ravie.
 Merci pour vos visites, vos commentaires, ces moments de partage sont pour moi un grand bonheur, une parenthèse, ce petit plus qui embellit la Vie.

Je vous embrasse et à très vite.

par Mys le jeudi 12 juin 2014 10:04
Les lieux de mon enfance ont changé de génération...


Printemps 1966

par Mys le vendredi 6 juin 2014 08:29
par Mys le mardi 3 juin 2014 09:20
Allez donc comprendre pourquoi cette année je n'ai pas mis les pieds à Cannes pendant le festival !
Eh bien je l'ai eu ici mon festival ; des sourires, des babillages, des areuh, des moments essentiels partagés avec Nathan.

Tout m'enchante ses joues à croquer, ses yeux ronds comme des billes, ses mimiques craquantes...



Lorsque sa petite tête se love au creux de mon cou je retrouve des sensations et des souvenirs enfouis depuis... au moins 25 années.



Quand il est là on cesse toute activité, on décale le repas, voire même on mange froid, on prend le temps de le regarder devenir grand !

On ne vit que le meilleur et on profite de chaque instant.

Il est si mignon... Remarquez l'objectivité !

Ce Bébé a chamboulé ma vie et mon cœur...



par Mys le mardi 8 avril 2014 13:17
Voilà une semaine que Nathan est parmi nous.



Dans cette attente les 1ers mois passèrent vite mais ces dernières semaines il semblait que le temps prenait son temps...

Un espèce de ralentissement, impression étrange d'immobilité temporelle.

Peut-être un espace parallèle à la vraie vie trépidante dans lequel l'imagination a puisé nos rêves et nos espérances.

Maintenant on le regarde dormir, on s'attendrit de ses mimiques, on s'extasie de sa jolie bouille, bref on est plein d'émotion !


par Mys le mardi 1 avril 2014 12:18
Au seuil de ce doux printemps
Tout mignon et potelé
Un petit Nathan nous est né.

Impatient d'ouvrir ses yeux sur le monde
Notre premier petit-fils
N'a pas attendu le 6 avril...




par Mys le jeudi 7 novembre 2013 15:29
"Il est des silences qu'il ne faut pas déranger. Pareils à l'eau dormante, ils apaisent notre âme..."

Yasmina Khadra -le jour ne doit rien à la nuit-



par Mys le vendredi 23 août 2013 13:16
La couleur turquoise comme fil conducteur


crocheté par mes soins en coton Muskat de Drops

Je souhaitai offrir à Amélie un cadeau "fait main" original et l'idée d'une histoire de famille s'est imposée.



De l'idée (évidente) à la réalisation (à tâtons) il a fallu que je sollicite ma famille pour les photos, Cristelle pour les transferts et ma maman pour la couture et la finalisation de l'ouvrage.



Un ouvrage collectif en quelque sorte pour un jour particulier.


J'ai épaté ma fille sur ce coup là !!

par Mys le mardi 20 août 2013 13:41
De la mousseline turquoise pour ma robe et mon étole,



des strass sur mes pieds et dans mes cheveux, des boucles, un maquillage léger,  voilà pour la tenue.



Pour le moral,  le soutien indéfectible de certaines qui ont su apaiser mon appréhension et mes craintes !!!.



Au final une journée émouvante et joyeuse dont il reste de beaux souvenirs et quelques ... 500 photos à trier !!!



Merci pour eux, merci pour nous, je vous embrasse...



par Mys le lundi 19 août 2013 13:13


Après une année ou presque de préparatifs, de tumulte d'idées qu'il a fallu concrétiser, après des moments d'euphorie et de découragement (et vice-versa),
 il est enfin arrivé ce 16 août 2013, jour du mariage d'Amélie...
 




La fête fut telle qu'elle l'avait rêvée, simple et sans contrainte.





Une belle journée remplie de joie et d'émotion.




par Mys le mardi 6 août 2013 13:01
"... Il n'y a pas, il n'y aura jamais de temps futur au verbe aimer
Chaque instant est toute une vie, demain est un autre aujourd'hui..."

Georges Moustaki -Chaque instant est toute une vie-






par Mys le mardi 25 juin 2013 10:37
Jamais je n'aurai imaginer avoir la chance de canoter sur le Lac de Sainte Croix et de remonter ainsi le Grand Canyon du Verdon.



Au fil des heures la lumière transforme la couleur de l'eau, les reflets se diffusent sur la roche,



 cet indéfinissable bleu-vert modifie jusqu'à la perception de l'environnement.



Aux premières heures de la matinée glisser sur cette eau aux teintes précieuses d'émeraude, découvrir cascade, petites criques, falaises érodées vertigineuses au pied desquelles on se sent tout petit d'autant plus que la base sur laquelle on repose est comment puis-je dire...mouvante !


dans l'ombre à l'aller


scintillante au retour



Juste la trace du canot et le bruit des rames -avant le rush- l'expérience est juste... sensationnelle.


par Mys le mardi 25 juin 2013 09:21
"...Faire une virée à deux..."
-Lilicub-

Je m'étais promis de retraverser le Plateau de Valensole pour voir les lavandes en fleur, voilà qui est fait...



Une immensité bien ordonnée de dômes légèrement bleutés (je suis venue disons... une semaine trop tôt !), des champs de blés ors (?) et verts à l'infini parsemés de coquelicots éclatants, des amandiers esseulés, un ciel d'ombre et de lumière...



Je sais, tout cela fait cliché mais c'est la belle image que je garde de cette parenthèse.


Cette escapade m'a ravie !

par Mys le samedi 6 avril 2013 20:11
Elle est pour moi un souvenir d'enfance, un plaisir que je continue à m'offrir chaque fois que je me rends à Grasse puisque sa fabrication a traversé les années ; elle, c'est la fougassette, une gourmandise d'une souplesse extraordinaire ressemblant à une fougasse (d'où son nom !) à la saveur et au parfum de fleur d'oranger, un bonheur gustatif et olfactif...

J'ai pour habitude d'en prendre 2, l'une pour la route, l'autre pour le goûter.

Si vous passez devant la petite boutique*, n'hésitez pas une minute poussez la porte et laissez vous tenter...



* Venturini, 1 rue Marcel Journet -Grasse-
par Mys le lundi 21 janvier 2013 15:47
Ayant poussé la porte étroite qui chancelle,
Je me suis promené dans le petit jardin
Qu'éclairait doucement le soleil du matin,
Pailletant chaque fleur d'une humide étincelle.

Rien n'a changé. J'ai tout revu : l'humble tonnelle
De vigne folle avec les chaises de rotin...
Le jet d'eau fait toujours son murmure argentin
Et le vieux tremble sa plainte sempiternelle.

Les roses comme avant palpitent ; comme avant,
Les grands lys orgueilleux se balancent au vent,
Chaque alouette qui va et vient m'est connue.

Même j'ai retrouvé debout la Velléda,
Dont le plâtre s'écaille au bout de l'avenue,
- Grêle, parmi l'odeur fade du réséda.

par Mys le mardi 8 janvier 2013 16:10
Pour mes 50 ans Christelle (Fil'anthrope) m'avait fait un cadeau particulier : un modèle au point compté réalisé à partir d'une œuvre de Freluche.

Un modèle unique et personnel accompagné d'une très jolie prose...

Je vous présente Flora*



* 12X12 cm réalisée sur Aîda 6, fils Aurifil, Au ver à soie, Madeira.


par Mys le samedi 5 janvier 2013 20:27
L'aventure fractale est réellement terminée maintenant.

Depuis le début de l'ouvrage mon idée était une finition "châssis de peintre" ; d'errements en tâtonnements, de cogitations en idées plus ou moins réalistes,  de palabres en discussions animées voilà le résultat. Du fait-main du début à la fin !!!!



Oserais-je vous avouer que ce travail me manque, je ne sais si c'est le challenge, la fantaisie, l'originalité mais mes ouvrages en cours que je m'applique à terminer me paraissent comment dire... enfantins  ;  l''idée et l'envie de recommencer fait son chemin mais plus de la même manière, de façon aléatoire, sans contrainte.

Avec émotion je tiens une nouvelle fois à vous remercier de m'avoir suivi dans cette "folle aventure", merci pour vos encouragements, ils m'ont aidée dans les moments de découragements, merci pour vos petits mots et pour votre enthousiasme.

Ce fut une belle aventure





par Mys le mercredi 5 décembre 2012 10:50
En cette fin d'après-midi le vent et la pluie s'invite à ma promenade, j'ai négocié (ce fut facile !) quelques heures hors du brouhaha de CSF.
Même lieu (Montmartre), même époque (l'automne), même atmosphère (un ciel plombé).



Dés la sortie du métro aux Abbesses profiter de l'instant, s'imprégner des images, cheminer au hasard des rues, des escaliers (qui me laissent à bout de souffle), des places jusqu'au parvis du Sacré-cœur pour admirer cette vue sur Paris si belle quels que soient les états d'âme du ciel...



Descendre jusqu'au Square Louise Michel, découvrir un ginkgo biloba d'un jaune éclatant noyé dans la verdure  illuminant ce temps gris d'automne, admirer le manège, se retourner et redécouvrir une fois encore la perspective vers le Sacré-cœur.



Comme un rituel j'y reviens toujours, chacun de mes séjours sur Paris est ponctué  par cette étape qui m'est disons indispensable...

Curieux mélange de mélancolie et d'euphorie.



par Mys le vendredi 30 novembre 2012 16:48
Quand la joie atteint son apogée,
le chagrin pointe, telle est la loi du monde.


Kobayashi Issa




par Mys le samedi 6 octobre 2012 14:42

Rire ou pleurer, mais que le cœur
Soit plein de parfums comme un vase,
Et contienne jusqu'à l'extase
La force vive ou la langueur.

Avoir la douleur ou la joie,

Pourvu que le cœur soit profond
Comme un arbre où des ailes font
Trembler le feuillage qui ploie ;

S'en aller pensant ou rêvant,

Mais que le cœur donne sa sève
Et que l'âme chante et se lève
Comme une vague dans le vent.

Que le cœur s'éclaire ou se voile,

Qu'il soit sombre ou vif tour à tour,
Mais que son ombre et que son jour
Aient le soleil ou les étoiles...

Anna de Noailles -Le cœur innombrable-





par Mys le dimanche 9 septembre 2012 13:42
Une route centrale bordée de champs, une vue plane quasi à l'infini, je traverse le Plateau de Valensole...



C'est plat d'accord mais c'est beau même en cette fin de mois d'août.
Une succession de nuances dessine le paysage ; sous un ciel bleu effiloché de blanc avec un mistral impétueux, le vert-gris-argent des pieds de lavande, le bleu-mauve des jeunes plants, le jaune d'or des blés coupés, la couleur de la terre où affleurent des galets blancs,  parfois apparait une bâtisse près de laquelle les cyprès  ont pris "le sens du vent" et que dire de l'odeur tenace qui "s'évapore" des lavandes distillées...






Il se peut que mes mots ne soient pas justes ; ce n'est peut-être pas du blé, la bâtisse est peut-être une bastide ou un mas, les lavandes distillées ont peut-être un nom particulier et les lavandes sont peut-être du lavandin mais je vous ai  fait partager un moment personnel fort d'émotion visuel et olfactif...



J'y reviendrai, c'est certain, lorsque le Plateau se métamorphosera en une Immensité Bleue Parfumée...


par Mys le lundi 27 août 2012 13:42
A 20 ans je lisais ça :



L'occasion était trop belle, je me suis replongée dans ces pages...

Avec délectation,  j'ai retrouvé La Dame aux Camélias, Hamlet, Les Malheurs de Sophie, Notre Dame de Paris... revus par le trait de crayon d'Alexis et par la plume de Gotlib.

La libre adaptation de ces classiques, détails des mots et des dessins en font un moment de lecture totalement "incorrect" et décalé mais tellement jubilatoire.




par Mys le lundi 20 août 2012 14:05
Un coup frappé à ma porte et la voilà ! Susanna de Bergame est là avec Marisa et Francesco...


Marisa


Susetta

Francesco...
Facebook nous a permis de nous connaitre virtuellement, un détour sur leur trajet vers Le Lubéron nous a permis de nous rencontrer "en vrai". Le hasard fait parfois très bien les choses !

Les quelques heures passées ensemble autour d'une "petite grignote" ont résonné de nos rires.



 Avec les mots, avec les gestes, moitié en français, moitié en italien (le dictionnaire à portée de main !) nous avons évoqué les travers mais aussi et surtout les beautés de nos régions et de nos pays respectifs.

Il me semble que je la connais depuis toujours...

Un moment de simplicité, de convivialité qui ne me laisse que 2 regrets, que le temps soit passé si vite et de ne pas avoir fait plus de photos...

par Mys le vendredi 20 juillet 2012 09:22
Le violent mistral de dimanche dernier bien qu'il ait rendu le ciel limpide m'a obligée à changer "mes plans" pour mon repas d'anniversaire.

Initialement prévu à l'extérieur il a fallu dès le matin jouer les déménageurs et revoir la déco. Les larmes aux yeux, une once d'agacement, une pointe d'énervement,  une grande brassée de stress mais au final tout le monde a trouvé sa place...

United colors of... Mys


Du vert, du bleu, du rouge,


du jaune, du orange, du rose, des fleurs, des papillons,


une fête multicolore,


 vivifiante et joyeuse.

Une belle journée qui laisse des souvenirs pleins la tête et qui réchauffe le cœur.

par Mys le mercredi 4 juillet 2012 09:44
Depuis 3 ans et quelques jours je partage avec vous ma vie à contre-courant, cette partie de moi un peu nonchalante,  un peu idéalisée, un peu hors du temps, des convenances et de la réalité.

D'une tristesse infinie ou d'une joie exubérante Les Rêves de Mys sont le reflet de ce moi lunaire, à fleur de peau, sensible, à l'humeur "voyageuse" mais toujours sincère et respectueux.

Visiteur d'un jour ou visiteur de toujours vos clins d’œil, vos petits mots font vivre ce blog, soyez en remerciés.

Il y a dans ces rencontres virtuelles un brin de frustration mais elles ont au moins le mérite d'exister.

Encore une fois MERCI




par Mys le samedi 30 juin 2012 12:32
De la tête aux pieds, en passant par les robes...



à quelques exceptions près !



de la déco de la treille et de la table jusqu'au gâteau...



c'est le thème choisi par Amélie pour sa fête d'anniversaire...
Pas vraiment reposant mais tellement éclatant !


par Mys le vendredi 22 juin 2012 14:15
Un jour semblable aux autres,
Sûrement,
Et pourtant...


Sans vraiment faire un bilan, regarder un peu en arrière (ça je sais faire !), parcourir le fil de ma vie, les jours heureux et ceux qui l'ont moins été.

Se remémorer les étapes passées dans la joie, la peine ou parfois la fureur, les belles rencontres, les découvertes, les éblouissements, les retrouvailles, les éclats de rire mais aussi les larmes, les chagrins, les cicatrices indélébiles...

Oser avouer ses incompétences, ses peurs, ses manques mais aussi être fière d'avoir eu l'audace de saisir les chances offertes par le hasard.

Oser dire je t'aime, oser montrer son attachement à ceux qui en valent la peine, oser rêver malgré la morosité ambiante, oser dire que la Vie est juste belle malgré les coups...

J'aimerai parfois assainir mon esprit envahit par un tumulte de pensées contradictoires  ne plus naviguer constamment d'idées noires en idées blanches,  être un peu plus détachée des évènements et gagner en sérénité... Mais est-ce que je le peux ?, est-ce que je le veux ?

Il est parfois si difficile de me consoler ou au contraire de calmer mon imagination en ébullition. Un peu de constance me ferait du bien.

Mais je suis là avec mes défauts et mes...qualités.

J'ai 50 ans aujourd'hui.
Qui m'aime me suive...


par Mys le mercredi 6 juin 2012 12:22
Déjà toute petite j'avais une passion pour les fleurs...



La preuve...



C'est avec émotion que je partage avec vous ces photos d'enfance  de 1965 prises par ma maman, un peu passées, un peu surannées ;  j'avais 3 ans.
Avec une pensée pour mon papa...

par Mys le lundi 4 juin 2012 10:34
Petite carte vintage réalisée par Amélie, elle accompagnait mon petit présent d'hier...




par Mys le samedi 14 avril 2012 17:17
Derniers instantanés de mon escapade parisienne.

Vitrines, jardins, détails... un pèle-mêle de ces petits riens au hasard de mes découvertes...


Hôtel de Béthune-Sully - Jardins du Palais Royal



Square d'Orléans (9e) - Bastille (12e)


4e


Le Printemps


Paris by night (Quartier de l'Opéra 9e)


Derrière les vitrines...


Paris Vintage


Repetto (Le Marais 3e)


Comme à la campagne (4e) - La pâtisserie des rêves (6e)


La Butte aux cailles - Rue Daviel - Eglise Ste Anne de la Maison Blanche (13e)


Le Louvre (1e)


par Mys le mercredi 11 avril 2012 10:31
Je ne savais pas si j'irai lui rendre visite.
Mais tout ceux à qui j'avais parlé de mon escapade parisienne posaient la même question "Tu vas voir la Tour Eiffel ?"
Donc, à la demande générale je l'ai fait!!!

Passé "le choc" du bain de foule sur l'Esplanade du Trocadéro, elle apparait majestueuse telle que dans mon souvenir, plus pimpante peut-être par cette après-midi ensoleillée...



La douceur du temps fait que pelouses et bancs sont pris d'assaut. Image insolite (sans doute) pour une fin mars.



La Mythique Grande Dame Parisienne corsetée de dentelles de métal a le monde à ses pieds.



Je me sens si petite sous cette immensité.

Étourdissant ce brouhaha et cette perspective qui s'envole vers le ciel.

Un dernier coup d’œil et je m'échappe...
par Mys le mercredi 4 avril 2012 10:31
Arriver tôt à Montmartre est un vrai luxe. Quand je dis tôt, c'est aux environs de 9 heures, pas aux aurores non plus...

Personne ou si peu, les premiers rayons du soleil, le calme avant l'effervescence.






Sortir à la station de métro Abbesses, acheter une petite grignote chez Coquelicot, grimper la Rue des Abbesses, reprendre son souffle sur la Place Emile Goudeau, recommencer à grimper et se perdre avec délice dans le dédale des rues menant au Sacré-Cœur... (Même la Place du Tertre était calme !)




Ne pas rester figée sur les clichés mais partir à la découverte de rues tranquilles, de passages ignorés, d'escaliers vertigineux, de belles architectures.









Finir sa promenade assise au soleil  sur un banc du Square Jehan Rictus devant le Mur des je t'aime en grignotant une petite douceur avant de reprendre le métro.



J'ai une affection particulière pour ce quartier, parce que j'adore Amélie, parce lors de mon premier voyage à Paris ce fut ma première visite, parce... j'aime ce quartier.



J'y reviens toujours avec émotion,  poussée par une évidence ;  pourtant les choses changent peu,  seules les saisons et les circonstances rendent l'atmosphère différente.


par Mys le mardi 3 avril 2012 10:33
Tourbillons de voitures, vagues humaines, la vie parisienne est un tumulte visuel et auditif permanent pourtant il suffit de pousser une grille, de franchir un seuil, de lever la tête, de regarder au loin pour découvrir (bien aidée par mon guide) de vrais lieux de calme, de contemplation et de repos.

De squares en jardins,  de passages en galeries, ces havres hors circuits permettent de se poser, d'admirer,  d'apprécier le silence, de prendre son temps pour lire, rêver, souffler ou déguster une gourmandise !.

par Mys le samedi 24 mars 2012 12:49


Prête.

Je suis prête à affronter la capitale, moi la provinciale vivant dans un village du Sud comptant moins de 8000 habitants, le contraste est chaque fois saisissant mais l'adaptation se fait très vite. Fille des villes ou fille des champs c'est selon...

Flâner le nez au vent, au calme comme me le promet ce livre -compagnon de mon séjour-, découvrir quelques expositions, visiter quelques adresses soigneusement notées sur mon carnet, revoir Montmartre -l'indispensable- pour me replonger dans la vie de ce quartier que j'aime tellement,  profiter du temps et des lieux...


Paris au calme -J.C Napias- Photographies -C. Lefébure-

Je reviens dans une semaine avec des photos, des images et des sensations à partager avec vous.

Visiteurs fidèles ou visiteurs de hasard je voulais vous remercier de nos tête-à-têtes virtuels, vous permettez à ce blog de continuer à être ce que je veux qu'il soit : un lieu de rêve, de partage, de découverte, d'échanges...

Je vous embrasse
par Mys le jeudi 22 mars 2012 12:14
Retrouver la Passion
Revivre la Folie
Étincelles du Cœur
Enchantement de l'Âme
Refaire les Gestes
Redire les Mots
Jusqu'au Frisson
Ne rien Oublier
Ne rien regretter
Retrouver la Passion
Revivre la Folie

Une Fois
Juste une Fois...





par Mys le vendredi 20 janvier 2012 20:57
"J'ai le cœur qui devient de plus en plus petit
Mon âme est en congé, en douleur, en voyage
Je ne sais plus où trouver mon petit coin de paradis
Je suis plus fatiguée que si je n'avais pas d'âge...

...De fil en aiguille, j'ai le cœur qui devient
De plus en plus petit, comme s'il savait bien
Que l'amour n'arrivera, n'arrivera jamais
Car l'amour, mon amour, ne veut pas nous aimer
...



...Très au fond, tout au fond, j'aimerais bien y croire
C'est pas ma faute à moi si l'amour me déçoit
Et si mon cœur  battait pour toi ce soir
Qu'il ravale son tambour et pleure quelques mois..."

De fil en aiguille signifie passer d'une chose à l'autre de manière progressive. Ainsi va la vie...
par Mys le jeudi 19 janvier 2012 15:00
Un paquet venant d'Italie, de Bergame précisément, confectionné par Susanna et voilà Noël qui joue les prolongations...



De petits présents faits main rien que pour moi.



Je n'aurai jamais cru que les hasards d'internet me permettent de connaître des personnes avec un cœur grand comme ça...



Grazie bellissima...


par Mys le mercredi 11 janvier 2012 10:22


Un peu désuètes, un rien surannées mais pourtant si précieuses et délicates avec leurs gravures dorées.



D'inspiration art-déco,


baroque


ou romantico-kitsch,elles ont un charme fou.


Souvenirs d'eaux de Cologne, de fleurs d'oranger, de roses, de lavande, de jasmin....



Ces étiquettes anciennes de parfumerie rendent hommage à la "Belle Époque" de la parfumerie grassoise... ainsi qu'aux imprimeurs.
 
par Mys le samedi 31 décembre 2011 14:44
Du 1er janvier au 31 décembre, elle chemine dans ma vie telle une doublure invisible parfois silencieuse, souvent affirmée. Il suffit d'un rien pour qu'elle réapparaisse, un livre, une chanson, un paysage, un souvenir...

La nostalgie fait partie de ma vie, je n'y peux rien, c'est ainsi...


Maxime Le Forestier les passantes par muadib13


par Mys le mercredi 30 novembre 2011 12:39
Le calendrier, tel une horloge silencieuse, rythme le temps.
Il y a trois ans aujourd'hui qu'il s'en est allé...




par Mys le mardi 8 novembre 2011 16:31
Les trois cours d'eau qui traversent Pégomas, si paisibles habituellement sont devenus des "furies" boueuses, ils  ont pris la "clé des champs"  gonflés par les pluies incessantes et soutenues ainsi que par les eaux de ruissellement, envahissant rez de chaussée, caves, routes et nécessitant l'évacuation de personnes.




Deux jours et deux nuits de pluie, vent et orages, ballets de gyrophares et concert de sirènes...



On est bien peu de choses face aux éléments déchaînés.

Sur mes collines pas de soucis mais quelle désolation ces branchages, cailloux, boues, eaux ruisselantes et murs effondrés...

Reste à pomper, vider, éponger, déblayer, nettoyer en gardant un œil sur ce ciel qui larmoie encore et toujours en charriant de si gros nuages noirs.




par Mys le lundi 24 octobre 2011 14:15
La vie est semée de ces miracles que peuvent toujours espérer les personnes qui aiment.

Marcel Proust
-A l'ombre des jeunes filles en fleurs-


par Mys le mardi 13 septembre 2011 14:34
"Quand la nuit le ciel s'éclaire
Et vite file la lumière
Les jours sont déjà comptés
Toute une vie qui défile
Quelques instants qui brillent
Et déjà le fil d'arrivée

Et nous ne sommes que poussières

Gouttes d'eau dans l'univers
Tout petits dans l'immensité
Et tous les souvenirs d'hier
Toutes les amours et les guerres
Deviennent traces de fumée

Qui je suis, qui je suis

Au beau milieu du désert
Dis-moi que faire, dis-moi que faire
Pas même le temps de traverser
Beaucoup trop éphémère
C'est beaucoup trop éphémère..."


Quelques jolies paroles d'Alfa Rococo extraite de leur dernier album "Chasser le malheur"




par Mys le samedi 16 juillet 2011 12:50
Entre le Massif de L'Audibergue et du Thiey sur la commune d'Escragnolles où elle prend sa source à Mandelieu où elle se jette dans la Méditerranée La Siagne étire son cours de 44 kilomètres.
Vallées encaissées, paysages accidentés ou rivages plus calmes elle traverse tant de décors...



Cette rivière est pour moi une source inépuisable (sans jeu de mots...) de ballades et de découvertes. Chaque saison amène ses surprises, chaque lieu accessible est unique, exubérante, impétueuse, tumultueuse, soufflant et grondant après l'orage ou sereine, douce et claire offrant des "launes"* limpides où l'eau hésite entre le bleu et le vert elle dévoile mille et un visages....



Se rattachent à elle des souvenirs, des lectures pieds dans l'eau ; des moments de détente, de contemplation, de découvertes ; des baignades vivifiantes dans une eau toujours fraîche.



Elle exacerbe mes sens, me rend euphorique mais sait aussi apaiser mes peines, elle est si proche et si lointaine  ; proche parce qu'elle coule calme à deux pas de chez moi ; lointaine parce que ma préférence va vers des lieux plus éloignés où elle est plus affirmée.



Comme une amie, elle est là, toujours présente, toujours étonnante...

* Une laune : c'est une petite étendue d'eau calme, une sorte de piscine naturelle, on dit ça chez moi...
par Mys le lundi 11 juillet 2011 14:43
Une envie de fraîcheur par cette température caniculaire me décide à aller découvrir Le Pont des Tuves sous lequel s'écoule La Siagne, côté Montauroux.



Trente minutes de promenade sur un chemin ombragé par des arbres s'étirant vers le ciel, au frais, à deux pas de l'eau.

A l'arrivée, un petit pont de pierres en dos d'âne enjambe la rivière, explosion de couleurs et de fraîcheur ; le vert-bleu de l'eau voisine avec le vert clair des mousses et  des plantes aquatiques, les figuiers et les lauriers plongent leurs racines enchevêtrées...



L'eau qui ruisselle des pierres et des mousses forme un rideau de gouttelettes, des mini vasques s'écoulent...
Comme il fait bon patauger dans l'eau...



De vieilles ruines se devinent à travers les arbustes..



J'avais juste oublié que nous étions un dimanche du mois de juillet et que l'endroit est connu pour être agréable...Je reviendrai plus tard, au calme... 




par Mys le lundi 4 juillet 2011 08:47
Une année est passée, Les rêves de Mys ont aujourd'hui deux ans et quelques jours, cette "parenthèse" d'écriture et de lecture continue son "bonhomme de chemin"...



Merci à vous qui partagez l'air du temps avec moi, qui appréciez ces petits riens qui rendent heureux, qui vous étonnez de mes découvertes.



Merci à vous d'accepter également mes peines, mes jours noirs, mes billets mélancoliques.

Par vos visites, vos commentaires vous le faites vivre et encouragez ma volonté d'écriture, de recherche, d'étonnement...



Certes, je n'oublie pas le monde qui nous entoure, je ne vis pas sur un petit "nuage rose" mais ce blog est une bulle, un espace privilégié, il est ce que je suis et ce (ceux) que j'aime...

Je vous embrasse, encore merci d'être là...

PS : les cupcakes à l'eau de rose sont d'Amélie (Delicious cupcakes).
par Mys le jeudi 23 juin 2011 10:20
Pour celui qui s'en est allé...

Dans toutes les larmes s'attarde un espoir.

Simone de Beauvoir -Les Mandarins-

par Mys le lundi 23 mai 2011 15:57
"Tout roule à un train d'enfer
Je ne peux plus suivre la cadence, trop intense
Pour cesser de trop m'en faire
J'use de toutes les dépendances, jusqu'à l'absence.

Menés par une main de fer
Comment éviter la démence, la décadence
J'en ai assez de me taire
Je veux crier jusqu'à outrance, jusqu'à la transe.

Pour chasser le malheur
Pour libérer mon cœur
J'ai tant besoin de toi
Puis-je verser tous mes pleurs
Dans ton jardin de fleurs ?
Je t'en prie aide-moi...."

"Chasser le malheur", deuxième opus d'Alfa Rococo vient de sortir.
Comme toujours certaines chansons touchent mon cœur et mon âme...

Écoutez...


par Mys le mardi 10 mai 2011 10:12
Les pieds sur terre mais le vague à l'âme. Tout n'est que contradiction...

Pas une minute à moi mais l'impression que rien n'avance, rien n'aboutit, l'impression de brasser du vent...

Je pense, à ça pour penser je pense...

Viendra t'-il un jour où mon esprit tourmenté se remettra au diapason de la sérénité et s'apaisera ?
par Mys le jeudi 7 avril 2011 11:02
"...ne le dis à personne
Ce qu'est de défaillir pour un homme."


Bleu Venise, c'est le titre du nouvel opus de Daphné, un plaisir de mots subtils et touchants, mélange de chansons d'amoureuse, de chansons d'inquiétude, de chansons de gens qui s'aiment, de chansons de refus. Album de confidences...

Heureuse et triste, ces deux sentiments peuvent résumer mon état d'esprit à son écoute.

Mais comme ça fait du bien et toujours cette voix...

"... On vit dans des formules magiques
Sans même le voir les yeux fermés
Les nuits qu'on rêve et se fabrique
Sont belles à hanter..."


Fredonnées à l'infini :
Venise sous la neige, The death of Santa Claus, Portrait d'un vertige, L'un dans l'autre et Oublier la ville.
par Mys le lundi 28 mars 2011 09:51

Saisir l'instant tel une fleur
Qu'on insère entre deux feuillets
Et rien n'existe avant après
Dans la suite infinie des heures.
Saisir l'instant

Saisir l'instant. S'y réfugier.
Et s'en repaître. En rêver.
A cette épave m'accrocher.
Le mettre à l'éternel présent.
Saisir l'instant

Saisir l'instant construire un monde.
Se répéter que lui seul compte
Et que le reste c'est complément.
S'en nourrir inlassablement.
Saisir l'instant

Saisir l'instant tel un bouquet
Et de sa fraîcheur s'imprégner
Et de ses couleurs se gaver.
Ah! Comme riche j'étais!
Saisir l'instant

Saisir l'instant à peine né
Et le bercer comme un enfant.
A quel moment ai-je cessé ?

Pourquoi ne puis-je... ?

 
Esther Granek  -Je cours après mon ombre-
par Mys le mardi 15 mars 2011 16:04

" Aurais-je pu imaginer

mon corps comme un bois mort

demeurer en ce monde ?

Des fleurs qui étaient épanouies je ne perçois plus la trace."


Zeami


Extrait "emprunté" à l'ouvrage -Une saison au Japon- de Sandrine Bailly.
par Mys le mardi 8 février 2011 12:46
"... J'ai la nostalgie d'une de ces vieilles routes sinueuses et inhabitées qui mènent hors des villes... une route qui conduise aux confins de la terre... où l'esprit est libre..."

Henry David Thoreau



par Mys le vendredi 21 janvier 2011 09:38
" Clore des cycles, fermer des portes, finir des chapitres -peu importe comment nous appelons cela, l'important est de laisser dans le passé les moments de la vie qui sont achevés. "

  Paulo Coehlo -Le zahir-
par Mys le mercredi 19 janvier 2011 11:00
"...Que vaut le temps s'il n'en reste plus pour s'émouvoir, s'attendrir, aimer ? Ce n'est pas nous qui décidons de notre temps, mais le temps qui tisse les jours, fait et défait les volontés, les aspirations de l'homme..."

Lauréanne Harvey -L'amour assassin-
par Mys le mercredi 1 décembre 2010 11:01

" Il faut compenser l'absence par le souvenir. La mémoire est le miroir où nous regardons les absents."


- Joseph Joubert - Pensées
par Mys le jeudi 18 novembre 2010 08:38
Pourquoi cherches-tu l'impossible
en voulant à tout prix
connaître d'avance
ce que la vie nous réserve à toi et à moi ?

Quoi qu'il puisse nous arriver,
la sagesse n'est-elle pas
de nous soumettre chacun à notre sort ?

Que la vie te réserve encore bien des
hivers ou,
au contraire,
que tu sois en train d'en vivre le dernier
- celui-là même qui, en ce moment,
éreinte les vagues de la mer
à l'assaut des rochers -
crois moi,
ne change rien à tes occupations
et, dans un cas comme dans l'autre,
n'escompte jamais vivre plus loin
que le jour où nous sommes.

Déjà, tandis que nous parlons,
le temps impitoyable a fui.

C'est aujourd'hui qu'il faut vivre.
Car demain reste pour toi
ce qu'il y a de moins sûr.

Horace, Odes, I, XI



Le grenier de Bibiane
-traduction et adaptation moderne de Gilles Simard-

Ça a l'air facile dit comme ça, ne pas penser à demain, juste profiter pleinement du jour qui vient ; pour moi, même si je me le disais tous les matins en me levant rien ne changerait, c'est impossible, j'ai parfois l'impression que mes pensées "galopent" plus vite que ma volonté, c'est épuisant mais c'est ainsi...
par Mys le samedi 23 octobre 2010 17:05

Briseurs de rêves toujours à l'affût,
ouvrez donc votre esprit obtus,
car même si le rêve est une utopie,
même si le rêve n'est qu'une envie,

il m'aide à embellir ma Vie.



par Mys le vendredi 17 septembre 2010 14:37
Je viens de terminer un très joli livre L'amour est à la lettre A  de Paola Calvetti.

Rencontré au hasard de mes "fouilles livresques" la couverture, le titre, le format et la quatrième de couverture m'ont intéressée, les quelques pages lues sur le vif m'ont donnée l'envie.

- Emma traductrice milanaise hyperactive décide de changer de vie et d'ouvrir une librairie unique en son genre "Rêves et sortilèges" spécialisée dans les romans d'amour, une librairie où l'on peut déambuler, boire un café, se poser parmi les livres...
Grâce à ses/ces livres, Emma va retrouver Federico son amour de lycée, architecte à New-York. Va débuter entre eux une correspondance secrète... -

Ce roman épistolaire mais pas seulement m'a plongée avec délice dans la vie de ces deux êtres dont le destin va se trouver bouleversé.
J'ai aimé voire même adoré cette histoire romantique, elle a ému, touché mon petit cœur d'artichaut, ma sensibilité de grande fille toujours pleine d'illusions et de rêves malgré les aléas de la vie...

Ce livre m'a autorisée le rêve : se retrouver de façon aussi improbable, se réapproprier une histoire aussi lointaine, oser se lancer dans "l'inconnu" ; la découverte et l'imaginaire : cette librairie avec ses vitrines actualisées, son ambiance précieuse et son odeur de livres on aimerait tous en dénicher une dans sa vie... Et tellement d'autres choses encore...

On adapte ses attentes au style de livre que l'on lit.

Envie de continuer la lecture quand pourtant il faut faire autre chose mais aussi prendre son temps pour ne pas quitter trop tôt cette atmosphère.


"...Pour se sauver, on lit. on s'en remet à un geste méticuleux, une stratégie de défense, évidente mais géniale. Un baume parfait. Parce que peut-être, pour tout le monde, lire c'est fixer un point pour ne pas lever les yeux sur la confusion du monde...La plus raffinée et la plus lâche des retraites. Très douce..."

Alesssandro Baricco - "Châteaux de la colère"-

 
par Mys le jeudi 2 septembre 2010 14:21
Pas pour moi, plus de rentrée cette année ; mes petits sont devenus grands !!!
Drôle d'impression, je me sens comme exclue d'un évènement...

Il n'est pourtant pas si loin le temps où leur petite main glissée dans la mienne ils faisaient leur rentrée à la maternelle...

Entre temps leurs mots d'enfants naïfs sont devenus des SMS et des "grognements" incompréhensibles ; leurs pourquoi -le ciel est bleu, par exemple- sont devenus des "pourquoi t'as pas gardé tes robes à motifs psychédéliques pour que j'en fasse des trucs vintage...".

Et pour la musique, leur air navré concernant ce que j'écoute se transforme en air ébahi lorsque je leur dis que "oui" je connais Led Zeppelin, Eagles, Santana...et que j'écoutais ça il n'y a pas si longtemps !!!

Voilà,une page de leur vie (et de la mienne) vient de se tourner, nous avons essayé de les guider du mieux que nous le pouvions, à eux maintenant d'écrire la suite, avec de nouvelles libertés, contraintes et découvertes.

Qu'ils soient heureux avant tout...
par Mys le dimanche 8 août 2010 15:06
Samedi, après un déjeuner d'anniversaire tout en rires, convivialité et amitié chez mon amie Mumu, je me suis éclipsée direction Vence pour ma soirée "Nuits du Sud". Arrivée tôt, j'ai pu profiter de la "balance son" de Raul Paz.
A 21h Téo Saavedra (très en rythme !) a lancé la soirée.



Hannah, le gagnant du concours des talents/prix du jury a débuté le spectacle (j'avais vu ce groupe niçois à la Fête de la Musique 2009 à La Turbie), puis Grupo Fantama, 9 musiciens aux rythmes sals ont donné le "top dance", enfin après 23h Raul Paz -nouvelles et anciennes chansons enchaînées- a enchanté ma soirée, retrouvées l'atmosphère et l'ambiance de ses concerts "plein air" précédents ; il est partout sur scène, complice avec ses musiciens, complice avec le public, nous invitant à participer à sa musique, à ses rythmes.



Abordable, décontracté, souriant et disponible, il se mêle aux spectateurs et accepte photos et dédicaces. Merci...

Cette soirée musicale sous le ciel étoilé de Vence fut  pour moi une parenthèse de sensibilité, de  joie et de plaisir. Je n'ai pas trouvé de vidéo de cette soirée donc j'en ai choisi une autre.


 
par Mys le vendredi 9 juillet 2010 16:41
Au hasard d'un magazine (Quelle santé-juin 2010-) et d'un article intitulé "L'uni-vert de Enzo Enzo", j'ai redécouvert cette chanteuse ; elle y aborde la sortie de son dernier album "Têtue", elle y parle de son engagement "vert" et un petit encart est consacré à son parcours d'artiste. Les jolies photos, la sensibilité et la simplicité de ses mots m'ont touchée et m'ont donnée envie de réécouter et de réentendre "Juste quelqu'un de bien"

"...Juste quelqu'un de bien
Quelqu'un de bien
Le cœur à portée de main
Juste quelqu'un de bien
Sans grand destin
Une amie à qui l'on tient
Juste quelqu'un de bien
Quelqu'un de bien..."

Envie d'être ainsi aujourd'hui ; assurément...

Ecoutez aussi  sur l'album "L'essentiel" : Les yeux ouverts, Deux minutes de soleil en plus, A nos chagrins d'amour, Les idées floues... entre autres. 

par Mys le jeudi 24 juin 2010 11:39


Les rêves de Mys ont un an.
Un an de ma vie aussi, avec ses joies, ses peines et certaines cicatrices
qui resteront indélébiles.

Que de chemin parcouru depuis les tâtonnements du début, aidée et guidée avec patience, ténacité et encouragements par Cristelle.

Motivée par les réactions positives de mes premières lectrices et amies, j'ai petit à petit trouvé mon rythme et mis à profit mon plaisir d'écrire, d'échanger, de partager toutes ces "choses" si diverses qui m'intéressent.

Je me pensais plus timide, moins volubile...

Je veux vous remercier tous :
- vous que je connais (en vrai)
- vous que je ne connais que par vos commentaires et vos messages
- et vous qui prenez le temps de visiter mon blog sans pour autant réagir...

Vos visites le font vivre, merci encore 1000 fois et au plaisir de vous lire bientôt.
Mys
par Mys le dimanche 21 mars 2010 18:12

Osons l'émotion quand quelque chose nous touche.

Osons nous émerveiller de la sensibilité de nos 5 sens.

Acceptons qu'un "rien" devienne essentiel à nos yeux et soyons heureux d'avoir "oublié" tout le reste l'espace d'un instant. Même fugace, le souvenir persistera.

Même au plus profond de la peine, de la souffrance ou du désespoir, nous avons tous un Rêve, un Espoir, soyons capables malgré les difficultés de nous en approcher chaque jour un peu plus afin qu'il se réalise.

Aujourd'hui, demain ou bien plus tard, peu importe...

par Mys le mercredi 10 février 2010 19:47

Partez à la découverte musicale de l'album "Lever l'ancre" d' Alfa Rococo.

Ils sont deux Justine et David, ils nous proposent des chansons aux textes poétiques et profonds (c'est pas de moi !), aux mots justes et intenses servis par une musique gaie, pétillante, entraînante, parfois un brin rétro sans que ce soit un reproche! Une éclaircie solaire dans ma tête.

Pour moi, c'est une nouvelle "pépite" à écouter sans tarder et sans modération.

 

par Mys le mardi 26 janvier 2010 13:53

La neige étant au rendez-vous, j'ai repris avec envie et plaisir le ski de fond à Gréolières ; ciel bleu, soleil, la température était juste un peu fraîche mais quel calme...juste le bruit du vent dans les sapins, le chant de quelques oiseaux courageux et le crissement des skis dans les traces.

Bonne mine et bol d'air, une journée parfaite et sans courbatures!

 


par Mys le dimanche 24 janvier 2010 10:24

Le 21 janvier, notre chat "Chaton" a été percuté par une voiture, nous avons perdu un gentil compagnon, affectueux, trés câlin et trés présent dans notre vie. Il avait découvert notre jardin et avait choisi de passer un moment de sa vie auprès de nous. Notre peine est grande.

 

 

par Mys le lundi 10 août 2009 12:58
Mes bulbes de tubéreuse ont commencé à fleurir.

Ses fleurs blanches rassemblées à l'extrémité d'une longue tige ressemblent aux fleurs de jasmin, elles vont s'ouvrir l'une après l'autre et cela, je pense, jusqu'à fin août.
C'est une plante à parfum moins connue que le jasmin ou la rose qui diffuse son parfum entêtant voire enivrant à la tombée du jour.

 


par Mys le dimanche 28 juin 2009 10:20

Moment magique à la Turbie sur le site du Trophée des Alpes où Felipecha (Philippe et Charlotte) a donné un concert dans le cadre de la Fête de la Musique.

Le lieu, la musique et l'atmosphère créée par les musiciens ont permis de passer une soirée magnifique, et malgré la pluie la majorité des spectateurs sont restés jusqu'à la fin.
Un de ces moments où rien d'autre n'est important...